BFMTV

Canular téléphonique dans TPMP: la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa veut rencontrer Cyril Hanouna  

Marlene Schiappa le 18 mai 2017

Marlene Schiappa le 18 mai 2017 - AFP

La secrétaire d'Etat de l'égalité entre les femmes et les hommes a contacté le présentateur de C8, en pleine polémique après une canular jugé homophobe, afin de le rencontrer.

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat de l'égalité entre les femmes et les hommes, a déclaré ce samedi matin sur France Info vouloir rencontrer Cyril Hanouna. Le présentateur de TPMP fait l'objet d'une procédure de sanction de la part du CSA, à la suite d'un canular téléphonique avec lequel il a piégé plusieurs personnes homosexuelles lors de son émission Radio Baba Hotline sur C8.

"L'homophobie est latente dans la société, elle est partout. Elle est à télévision, elle est dans la vie quotidienne, dans la vie familiale et professionnelle. (...) C'est un sujet qui doit être absolument traité", a estimé Marlène Schiappa.

"En ce qui concerne Cyril Hanouna particulièrement, je pense que c'est un animateur de télévision extrêmement populaire, qui touche un public très large et notamment des jeunes, donc il a une très grande responsabilité à ce titre. Il se doit d'avoir une parole impeccable et ne pas attiser la haine", a jugé la secrétaire d'état. 

Un dialogue sur la culture du viol et l'homophobie

La jeune femme de 34 ans, qui a précisé ne pas être là "pour faire de commentaires", a déclaré avoir contacté la production de C8 afin de rencontrer Cyril Hanouna. L'idée, selon elle, n'est pas "d'appeler à sa démission", mais d'être "dans un dialogue avec lui".

En plus de la question de la lutte contre l'homophobie, Marlène Schiappa souhaiterait également aborder avec lui le sujet de la culture du viol à la suite "d'agressions sexuelles qui se sont produites sur son plateau", a-t-elle dit, en référence à deux séquences mais aussi de "la question de la lutte contre l'homophobie".

"Je pense que ce sont des choses que l'on doit aborder avec lui en direct", a affirmé la secrétaire d'Etat, qui est désormais dans l'attente "d'un calage de rendez-vous".

Nawal Bonnefoy