BFMTV

Cash Investigation: Elise Lucet interpelle le pape sur la pédophilie au sein de l'Eglise

Le pape François répondant aux question d'Elise Lucet dans "Cash Investigation" sur France 2.

Le pape François répondant aux question d'Elise Lucet dans "Cash Investigation" sur France 2. - Capture d'écran - Cash Investigation - France 2

La journaliste est parvenue à lancer une question au pape François, dans l'émission Cash investigation diffusée mardi soir sur France 2, consacrée à la pédophilie au sein de l'Eglise.

Cash Investigation peut ajouter le pape à son tableau de chasse, qui compte déjà politiques et grands patrons de Rachida Dati, à Patrick Balkany, en passant par Christian Estrosi, François Quentin, le patron de Huawei, ou encore celui de Danone.

Dans le cadre d'une enquête menée en partenariat avec des journalistes indépendants associés au site d'information Mediapart, l'équipe de Cash Investigation a réalisé un documentaire intitulé Pédophilie dans l'Église: le poids du silence, diffusé sur France 2, mardi soir.

On y voit la journaliste Elise Lucet interpeller le pape François, lors d'une audience générale place Saint-Pierre à Rome. Cela donne lieu à un dialogue assez surréaliste, entre la journaliste et le pape, réputé pour sa politique de "tolérance zéro" à l'égard de la pédophilie. "Dans le cas Grassi, avez-vous tenté d'influencer la justice argentine?", lui demande-t-elle en espagnol. Le pontife, manifestement surpris, se tourne vers elle, fronce le nez et répond: "Pas du tout".

Eviter le scandale

Avec des conditionnels, l'émission glisse que Jorge Bergoglio, alors archevêque de Buenos Aires, "aurait tenté de faire innocenter un prêtre jugé pour pédophilie", le père Julio César Grassi, en transmettant à la justice une contre-enquête à décharge avant son procès en appel en 2010.

L'équipe d'Élise Lucet évoque un "système" d'"exfiltrations internationales" de prêtres ou religieux pour éviter le scandale. Même si elle dit n'avoir pas eu "accès à toutes les données", elle a établi une cartographie faisant état de 95 mutations depuis 1990, à l'échelle mondiale, de clercs pour lesquels 802 victimes ont été recensées.

Spotlight à la française

L'enquête, signée Daphné Gastaldi, Mathieu Martinière et Mathieu Périsse avec l'équipe de Cash Investigation, est également développée dans un livre publié ce mercredi aux éditions JC Lattès et intitulé Église, la mécanique du silence.

Avec moins de 0,5% de prêtres accusés d'abus sexuels sur mineurs, la France semble moins touchée que les États-Unis, où les accusations de pédophilie ont visé 4% des prêtres entre 1950 et 2002, et l'Australie où ces soupçons en ont concerné 7% entre 1950 et 2010. Mais les journalistes jugeant ces chiffres émanant de la Conférence des évêques de France (CEF) "succincts", ont mené une "contre-enquête avec un angle nouveau: celui des agresseurs couverts par l'Église".

Des chiffres qui dessinent selon eux un "Spotlight à la française", du nom du film sur l'énorme scandale révélé par la cellule d'investigation du même nom au sein du Boston Globe au début des années 2000.

M. R. avec AFP