BFMTV

Bruno Solo présentera la cérémonie des Molières 2020

L'acteur présentera la prochaine cérémonie des Molières, qui se déroulera en mai au théâtre du Châtelet.

Bruno Solo sera le prochain présentateur des Molières, rapporte Le Parisien ce jeudi. La star de Caméra Café et de La Vérité si je mens prend la succession d'Alex Vizorek, Zabou Breitman, Alex Lutz et Nicolas Bedos. Selon le quotidien, l'acteur avait refusé une première offre des Molières l'année dernière.

"Je ne me sentais pas légitime, c'est le complexe du prolo", explique-t-il aujourd'hui. "Et puis mince! Depuis des années je joue beaucoup, des pièces différentes, certaines radicales, d'autres plus légères... Cette légitimité, je l'ai peut-être acquise."

"Honoré qu'on le propose à un gars [...] qui n'est pas vraiment du sérail", il a cependant quelques appréhensions: "Ce qui m'ennuie, c'est que je ne suis pas du tout présentateur, ni humoriste. En fait je suis comédien."

Une "myriade d'artistes"

Cette 32e édition, qui se déroulera en mai au théâtre du Châtelet, sera diffusée pour la première fois depuis dix ans en prime-time sur France 2. Bruno Solo sera accompagné d'une "myriade d'artistes" pour remettre les 19 récompenses pendant deux heures.

Calqués sur les César du cinéma, les Molières aspirent à atteindre un public plus large, un objectif qui était difficilement compatible avec une diffusion en deuxième partie de soirée. L'année dernière, la cérémonie avait été diffusée en différé sur France 2 à partir de 22h45. Si la soirée peine à captiver un large public, la part d'audience s'est stabilisée autour de 11% depuis 2016 (environ un million de téléspectateurs).

Une brochette de nominés très féminine

Le président de la Nuit des Molières et influent propriétaire de plusieurs théâtres parisiens, Jean-Marc Dumontet, qui avait sauvé la cérémonie il y a quelques années après une interruption de trois ans, avait expliqué à l'AFP que les chaînes appréhendent en général de diffuser une telle soirée aux heures de grande audience par peur que le théâtre "ne soit pas grand public". 

La cérémonie en 2019 avait été brièvement perturbée par l'irruption sur scène d'intermittents "gilets jaunes" dénonçant les coupes budgétaires pour la culture sous les yeux du ministre Franck Riester. Elle été également marquée par une brochette de nominés très féminine, notamment dans le stand-up où les humoristes hommes étaient aux abonnés absents et où Blanche Gardin a été couronnée. 

Jérôme Lachasse avec AFP