BFMTV

Meghan Markle vole la vedette à Kate et William

Le prince Harry, Meghan Markle, Kate Middleton et le prince William, le 28 février 2018

Le prince Harry, Meghan Markle, Kate Middleton et le prince William, le 28 février 2018 - Chris Jackson - Pool - AFP

Kate Middleton et Meghan Markle, futures belles-soeurs, étaient tout sourire lors de leur premier engagement officiel commun, mercredi 28 février au forum de la Fondation royale.

Meghan Markle continue son stage de princesse. Après avoir parcouru le pays du nord au sud à la rencontre des sujets du royaume, testé sa connaissance du protocole au déjeuner de Noël de la reine, la future épouse du prince Harry a honoré ce mercredi son premier engagement officiel pour la Royal Foundation.

C'était également la première fois que l'Américaine, bientôt membre de la famille royale britannique, secondait Kate, William et Harry. Cette rencontre avec le public intitulée "Changer les choses, ensemble", avait pour objet de faire un point sur les différentes campagnes de la Fondation.

Très à l'aise dans son nouveau rôle

Une nouvelle façon d'adouber Meghan Markle et de la préparer à sa nouvelle vie. Tandis que la duchesse de Cambridge, qui doit accoucher en avril de son troisième enfant, a évoqué le thème de la santé mentale des enfants et des adultes, Meghan Markle a abordé la cause féminine, et l'importance des mouvements Time's up et Metoo.

La future duchesse de Sussex s'est montrée très à l'aise dans son nouveau rôle et a répondu avec beaucoup d'aisance. L'ancienne actrice est impliquée depuis de nombreuses années dans la défense de l'égalité entre les femmes et les hommes. Elle a déjà eu l'occasion de s'exprimer sur le sujet à la tribune des Nations unies en 2015.

"De sains désaccords"

Interrogés sur leurs éventuelles désaccords dans leur collaboration, Harry, Meghan, Kate et William ont éclaté d'un rire révélateur. Ce sont "de sains désaccords", a précisé Harry, tandis que le reste de la famille gloussait nerveusement.

"Je pense que c'est très bien que nous ayons quatre personnalités différentes et que nous mettions tous la même passion à changer les choses, a-t-il ajouté. Travailler en famille comporte quelques défis, bien sûr. Le fait que tout le monde rie (dans l'assistance) montre exactement qu'ils savent exactement de quoi il retourne. Mais nous sommes coincés ensemble pour le reste de notre vie", a-t-il conclu, très pince-sans rire, en désignant sa future épouse.

M. R.