BFMTV

Meghan Markle appelle une députée britannique pour la remercier de son soutien face aux tabloïds

Meghan Markle à l'abbaye de Westminster à Londres, le 25 avril 2018

Meghan Markle à l'abbaye de Westminster à Londres, le 25 avril 2018 - Eddie Mulholland - AFP

L'élue travailliste Holly Lynch raconte la conversation téléphonique qu'elle a eue avec la duchesse de Sussex.

Quand une duchesse vous appelle au téléphone. Holly Lynch, députée travailliste de la ville d'Halifax, située entre Manchester et Leeds, raconte que Meghan Markle l'a personnellement appelée au téléphone. L'épouse du prince Harry l'a remerciée d'avoir publié une lettre ouverte, signée par 72 députées, dans laquelle elles lui ont adressé leur soutien face aux tabloïds

"J'ai reçu un appel, c'était Buckingham Palace qui me demandait si j'étais disponible pour parler à la duchesse de Sussex", raconte la députée dans une interview accordée mercredi à ITV. "Elle appelait pour nous remercier, moi et d'autres députées, d'avoir pris sa défense et d'avoir envoyé la lettre ouverte pour lui dire que nous (...) comprenons ce qu'elle traverse, bien que nos rôles soient très différents."

"Nous lui témoignons notre solidarité en déclarant qu'on ne devrait pas démolir les femmes de la sphère publique à travers la presse", poursuit-elle, pointant du doigt le "message xénophobe sous-jacent" de certains journaux. 

Des "relents coloniaux"

Publiée mardi sur les réseaux sociaux, cette lettre ouverte dénonçait "les articles trompeurs et de mauvais goût" publiés par la presse britannique au sujet de Meghan Markle, dénonçant "les relents coloniaux" de certains d'entre eux. 

La duchesse de Sussex fait l'objet de nombreux articles à charge depuis son mariage avec le prince Harry, notamment sur les problèmes qu'elle rencontre avec sa propre famille. Elle s'est récemment confiée sur l'impact que ces articles ont eu sur elle durant sa grossesse: au bord des larmes, elle a évoqué "une vraie lutte" dans un documentaire diffusé sur ITV.

Début octobre, elle a annoncé qu'elle comptait attaquer le Mail on Sunday en justice pour avoir publié une lettre manuscrite qu'elle avait été envoyée à son père.

Benjamin Pierret