BFMTV

Meghan Markle ne pensait pas qu'être la cible des tabloïds britanniques serait "aussi difficile"

Meghan Markle à Londres en 2018

Meghan Markle à Londres en 2018 - Toby Melville - AFP

La duchesse de Sussex raconte que des amis lui avaient déconseillé d'épouser le prince Harry, assurant que la presse à scandale allait "lui détruire la vie".

Le prince Harry et Meghan Markle se sont confiés sans filtre dans une rare interview accordée à la chaîne britannique ITV. L'ancienne actrice américaine, qui a épousé Harry en 2018, y reconnaît notamment que l'année écoulée a été "difficile" en raison de la pression des médias.

"Quand j'ai rencontré celui qui allait devenir mon mari, mes amis étaient vraiment contents parce que j'étais heureuse, mais mes amis britanniques m'ont dit: 'Je suis sûr qu'il est génial, mais tu ne devrais pas le faire (l'épouser) parce que les tabloïds britanniques détruiront ta vie'", a-t-elle raconté.

La pression des médias durant sa grossesse

Dans cette même interview, très émue, la duchesse de Sussex a révélé son mal-être après la forte médiatisation de sa grossesse. 

"N'importe quelle femme, quand elle est enceinte, est vulnérable. C'est un grand défi. Et surtout quand vous êtes une femme, ça fait beaucoup. Et ajoutez à ça le fait d'être une jeune mère et une jeune mariée", a-t-elle expliqué dans ce documentaire tourné durant le séjour du couple princier en Afrique, et diffusé dimanche 20 octobre. 

De son côté, le prince Harry a répondu aux rumeurs, qui, depuis quelques mois, font état d'un froid avec le prince William. Le duc de Sussex a ainsi reconnu que son frère aîné et lui suivent désormais "des chemins différents", et que leur relation traverse "des bons" mais aussi "des mauvais jours".

Nawal Bonnefoy avec AFP