BFMTV

Le Prince William: "Ma mère pleurait à chaque fois que la presse devenait trop intrusive"

Le Prince William dans le documentaire "Diana, notre mère: sa  vie et son héritage"

Le Prince William dans le documentaire "Diana, notre mère: sa vie et son héritage" - C8

Dans le documentaire Diana, notre mère: sa vie et son héritage, le prince William est revenu sur l'acharnement des médias contre sa mère, Lady Di.

Les larmes de leur mère resteront toujours en travers de leurs gorges. Dans les années 1990, la presse s'est prise de passion pour la vie de Diana, conduisant à une traque sans répit des paparazzi à son égard et un véritable harcèlement des photographes. Des souvenirs difficiles pour les princes William et Harry qui, 20 ans après la mort de la princesse de Galles, ont accepté de témoigner devant les caméras sur leur enfance auprès de leur mère. Si les deux frères ont voulu lui rendre hommage, ils ont aussi tenu à rappeler le calvaire que la presse lui avait parfois fait subir.

Dans le documentaire Diana, notre mère: sa vie et son héritage, diffusé sur mardi sur C8, le prince William assure notamment que "les gens auraient été effarés s'ils avaient su" ce que sa famille "vivait au quotidien". "Je crois que la presse a un peu perdu les pédales, assure-t-il avec gravité. Ils ont perdu toute notion de décence. Ils ne savaient plus ce qui était convenable ou non."

"Imaginez, vous êtes la princesse de Galles et une mère de famille, poursuit-il. Je ne crois pas qu'être poursuivi par 30 personnes à moto qui vous bloquent la route, vous crachent dessus, vous crient dessus, se comportent mal pour obtenir une réaction de votre part, jusqu'à faire pleurer une femme en public, je ne crois pas que ce soit décent. Malheureusement, je me souviens qu'elle pleurait à chaque fois que la presse devenait trop intrusive. Et Harry et moi étions aux premières loges."

Les photographes: une "meute de chiens"

Celui qui assure avoir retenu la leçon de cette expérience en ne laissant jamais les photographes "aller trop loin" et en choisissant d'instaurer des limites s'est également confié sur ce sujet dans le documentaire de la BBC, Diana 7 Days, dont le site People dévoile quelques extraits. "Je crois qu'elle a plus pleuré dans sa vie pour les intrusions de la presse que pour tout autre chose", ajoute-t-il, assurant qu'il leur était difficile pour lui et son frère Harry de voir leur mère souffrir autant, oscillant constamment entre les larmes et la colère.

"Chaque fois qu'elle sortait, il y avait une foule de gens pour l'attendre. Je veux dire une meute de chiens, qui la suivaient, la chassaient, la harcelaient, l'appelaient, se querellaient avec elle, essayant d'avoir une réaction, d'obtenir cette photo d'elle ripostant, en colère."

Fabien Morin