BFMTV

Les princes William et Harry parlent de Diana: "C'était la meilleure maman du monde"

Les prince William et Harry, au mariage de Pippa Middleton, le 20 2017.

Les prince William et Harry, au mariage de Pippa Middleton, le 20 2017. - Justin Tallis - AFP

Pour la première fois les princes William et Harry évoquent ensemble leur mère Lady Diana, disparue en 1997.

Séquence émotion. Les princes William et Harry parlent de leur mère à deux voix pour la toute première fois, dans un documentaire dont la bande annonce vient d'être diffusée. Avec pudeur et émotion ils évoquent la princesse Diana, cette mère joyeuse et pleine de vie.

"C'est la première fois que nous parlons tous les deux d'elle en tant que mère", raconte Harry dans l'extrait. "Elle était très simple et aimait beaucoup rire et s'amuser. Elle était très espiègle. Elle compre­­nait qu'il y avait une vie réelle hors les murs du Palais", ajoute William.

"Elle était notre maman"

Ensemble ils commentent une image de la princesse, tenant William dans ses bras. "Crois-le ou non, on est tous les deux sur cette photo, s'amuse William. Tu es dans son ventre!" Harry raconte à son tour "Elle était notre maman. Elle est toujours notre maman. Et bien sûr, en tant que fils, je dirais que c'était la meilleure maman du monde. Elle était pleine d'amour".

Le documentaire qui sera diffusé sur la chaîne ITV s'intitule "Diana, notre mère: sa vie et son héritage". Les films, documentaires et hommages se multiplient à l'approche de la date anniversaire de la mort de Diana, le 31 août 1997 à Paris.

Après avoir longtemps tu leurs sentiments et leur chagrin pendant de longues années, les deux princes s'expriment beaucoup plus librement sur leur mère, sur le traumatisme que leur a causé sa disparition. Le prince Harry s'est ainsi confié en avril dernier sur la période de "chaos total" qui a suivi la mort de Diana et l'état de dépression dans lequel il a vécu.

"Le choc est toujours en moi"

Il a également regretté dans une récente interview qu'on l'ait obligé à suivre le cercueil de sa mère, à 12 ans, exposé aux yeux du monde entier, lors des funérailles de lady Di. "Je ne crois pas qu'on devrait demander cela à aucun enfant, dans quelque circonstance que ce soit".

William a, lui, raconté "Vingt ans après, le choc est toujours en moi. Les gens prétendent que le choc ne peut pas durer si longtemps, mais si". Les princes s'appuient sur ce qu'ils ont vécu pour aujourd'hui promouvoir les bienfaits de la parole. Très impliqués dans la lutte contre les troubles de la santé mentale, les princes regrettent aujourd'hui d'avoir enfoui leurs sentiments.

Magali Rangin