BFMTV

Le prince George était dans le collimateur d'un partisan de Daesh

Le prince George en juillet 2016

Le prince George en juillet 2016 - Matt Porteous - DUKE AND DUCHESS OF CAMBRIDGE - AFP

Le terroriste qui a appelé à attaquer le fils de Kate et William a été arrêté en novembre dernier. Il risque la prison à vie.

Le prince George a fait sa rentrée à l'école en septembre dernier, sourire aux lèvres, main dans la main avec son père le prince William. Et est aussitôt devenu, sans le savoir, la cible d'un partisan de Daesh.

En ligne de mire, la prestigieuse école Thomas's Battersea

Husnain Rashid, originaire de la ville de Nelson en Angleterre, clamait son innocence depuis son arrestation en novembre dernier pour actes terroristes et diffusion de propagande terroriste. Jeudi, après huit jours de procès, l'homme de 32 ans a finalement avoué à la Crown Court de Woolwich de Londres avoir participé au projet de plusieurs attaques terroristes, et d'en encourager d'autres, rapporte The Guardian.

Le 13 octobre dernier, il avait appelé à s'en prendre au fils de Kate et William, âgé de 4 ans. Husnain Rashid avait ce jour posté sur un forum extrémiste une photo de la prestigieuse école Thomas's Battersea, située à Londres, superposée à une image de l'hériter du trône et de deux jihadistes cagoulés.

"Même la famille royale ne sera pas laissée tranquille. Les cours commencent tôt", avait-il écrit, précise le DaiyMail.

Des glaces empoisonnées 

Le prince George n'est qu'une infime partie des nombreux projets imaginés par le terroriste avant son arrestation le 22 novembre dernier. L'homme a notamment suggéré d'injecter du cyanure dans les fruits et légumes d'épiceries et d'empoisonner des glaces vendues en supermarchés, a tenté d'organiser plusieurs attentats lors de matchs de foot et prévoyait de se rendre en Syrie pour combattre au côté de Daesh.

Husnain Rashid, dont la décision de justice sera rendue le 28 juin prochain, encourt une peine de prison à vie.

George ne va pas être retiré de l'école

D'après des sources citées par le site TMZ, la famille royale n'a pas pour intention, malgré ces aveux, de retirer le prince George de l'école. Il devrait d'ailleurs faire une apparition publique le 9 juin prochain au côté de ses parents au balcon de Buckingham Palace à l'occasion d'une cérémonie. La sécurité de l'établissement Thomas's Battersea devrait cependant être renforcée.

N.B.