BFMTV

Le père de Meghan Markle estime que sa fille serait plus heureuse s'il était mort

Thomas Markle et Meghan Markle

Thomas Markle et Meghan Markle - Capture d'écran Sun / AFP / Montage BFMTV.com

Dans une longue interview accordée au Mail On Sunday, Thomas Markle continue de se plaindre de sa fille et assure que la famille royale britannique souhaite le réduire au silence.

Thomas Markle n'en finit plus de déverser son désespoir et sa rancoeur envers sa fille, Meghan. Le septuagénaire, qui n'a plus de nouvelles de la duchesse de Sussex depuis son mariage avec le prince Harry, s'est confié dans une interview de neuf heures (étalées sur trois jours) au Mail On Sunday. Il y affirme avoir volontairement été mis à l'écart par Kensington après avoir émis "quelques critiques" à l'encontre de la famille royale britannique.

"C'est son anniversaire le 4 août, et je veux lui envoyer une carte. Mais si j'envoie une carte d'anniversaire à Kensington Palace ou peu importe l'endroit où elle vit maintenant, elle sera perdue au milieu de milliers d'autres. Elle ne la verra jamais. Le Palais va sûrement la plonger dans de l'eau pour s'assurer qu'elle ne va pas exploser", s'est plaint le septuagénaire qui vit à Rosarito, au Mexique.

Agacé par la situation, l'ancien chef-éclairagiste de cinéma a expliqué au tabloïd britannique qu'il avait peur que Meghan ne le laisse jamais voir ses futurs petits-enfants, et qu'elle "se porterait sûrement mieux" s'il était mort. 

"Mon corps n'est plus ce qu'il était. J'ai de la chance d'être encore en vie. Les hommes de ma famille vivent rarement après 80 ans. Je pourrais mourir demain", a-t-il dit. "Peut-être que ce serait plus facile pour elle si je mourais. Tout le monde aurait de la peine pour elle".

"Ils veulent me réduire au silence"

Thomas Markle semble perdre peu à peu patience face à ce silence radio, et a précisé au Mail On Sunday qu'il était "sur le point d'atteindre la limite avec Meghan et la famille royale". 

"Ils veulent me réduire au silence, ils veulent que je m'en aille. Mais je ne me tairai pas. Je refuse de ne rien dire. Je suis révolté de voir que Meghan se sente aussi supérieure. Elle ne serait rien sans moi. J'ai créé la duchesse qu'elle est aujourd'hui. Tout ce qu'elle est aujourd'hui, c'est grâce à moi", a-t-il ajouté.

Ce n'est pas la première fois que Thomas Markle se plaint de sa fille et de l'absence de nouvelles. Le 15 juillet, le père de Meghan avait accordé une interview filmé au Sun, concurrent du Mail On Sunday, et lui avait lancé un appel désespéré.

N.B.