BFMTV

L'étrange promesse que Harry a dû faire au père de Meghan Markle

Le prince Harry et Meghan Markle

Le prince Harry et Meghan Markle - Owen Humphreys - Pool - AFP

Le père de Meghan Markle s'est exprimé pour la toute première fois à la télévision britannique.

Pas facile d'être père de princesse. Thomas Markle, père de Meghan, mariée depuis un mois au prince Harry, doit composer avec sa célébrité toute neuve. Il a ainsi accordé une interview à Good Morning Britain sur la chaîne britannique ITV. C'est la première fois que le père de la néo-duchesse de Sussex s'exprime publiquement. 

Très peu à l'aise, cherchant ses mots et peinant à articuler, cet ancien chef-éclairagiste de cinéma âgé de 73 ans a ainsi dû répondre à des questions sur Meghan et le prince Harry, sur son absence au mariage de sa fille, mais aussi sur le Brexit.

"Meghan a pleuré"

Lorsque le prince Harry a demandé la main de Meghan, au téléphone, Thomas Markle lui a fait cette étrange demande: "Tu es un gentleman, promets-moi que tu ne lèveras jamais la main sur ma fille, et bien sûr je te donnerai sa main". Pour lui, sa fille "est une princesse depuis qu'elle est née", et Harry "a fait le bon choix". 

Thomas Markle, opéré du coeur juste avant le mariage de Meghan, n'avait pu assister à la cérémonie ni conduire sa fille à l'autel. C'est le prince Charles qui a assumé cette tâche.

"Elle était tellement belle. J'étais tellement fier. J'étais très déçu que ce ne soit pas moi (qui la conduise à l'autel, NDLR). Mais le monde entier regardait ma fille et j'en suis très heureux. La chose triste pour moi c'est que je ne suis qu'une note de bas de page dans l'un des plus grands moments de l'histoire, au lieu d'être son père la conduisant à l'autel", a-t-il regretté.

Donald Trump et le Brexit

Lorsqu'il a annoncé aux futurs mariés qu'il ne pourrait être là le 19 mai, ils ont été dépités. "Ils ont été déçus, raconte Thomas Markle. Meghan a pleuré. Mais ils m'ont tous les deux dit, 'prends soin de ta santé'. Et que la chose la plus importante était que j'aille mieux". Deux jours avant la cérémonie, la future duchesse de Sussex avait dû annoncer l'absence de son père dans un communiqué officiel.

Qualifiant son nouveau gendre de "super", "intelligent" et "intéressant", Thomas Markle a évoqué les discussions politiques qu'ils avaient eues. 

"Dans nos conversations, je me plaignais de ne pas aimer Donald Trump et il m'a dit: 'laissez une chance à Donald Trump'. Mais je n'étais pas tellement d'accord." Interrogé sur le Brexit, et ce qu'en pense Harry, le père de Meghan a déclaré: "Je pense qu'il est ouvert à l'expérimentation". Les membres de la famille royale sont tenus à la plus grande réserve concernant la politique. D'ailleurs ils ne votent pas.

"Bientôt un enfant en route"

Avant le 19 mai, Thomas Markle avait suscité un petit scandale avec des photos de paparazzis, le montrant en pleins préparatifs du mariage. Sauf que les photos n'était pas réellement volées, mais arrangées et mises en scène. "Je n'ai pas fait ça pour l'argent, assure le père de Meghan, je l'ai fait pour changer mon image. Pendant toute une année, j'ai été présenté comme un ermite se cachant au Mexique, je voulais changer mon image. Evidemment c'était une erreur. Je me suis excusé (auprès de Meghan), mais je ne pouvais pas revenir en arrière".

Interrogé enfin sur la perspective d'être grand-père, Thomas Markle a déclaré: "Cela fait longtemps que Meghan veut des enfants. Et quand elle a rencontré Harry et m'a dit à quel point elle l'aime... Je suis sûre qu'il va y avoir un enfant en route bientôt". 

Magali Rangin