BFMTV

Jaloux, envieux, opportunistes: qui sont les Markle?

Meghan Markle et le prince Harry en janvier 2018.

Meghan Markle et le prince Harry en janvier 2018. - Ben Birchall - AFP

Un père maladroit, une demi-soeur jalouse, un neveu qui fait pousser du cannabis... La famille de Meghan Markle n'est pas très Kensington-compatible.

Opportunistes, jaloux, intéressés... Avec une famille comme celle-là, on n'a pas besoin d'ennemis. Depuis les fiançailles de Meghan Markle avec le prince Harry, les membres de la famille de l'actrice américaine ont multiplié les déclarations et les actions embarrassantes dans la presse. Chacun essayant, comme il peut, de tirer parti de cette super-célébrité soudaine.

A Kensington, on fait comme si de rien n'était, mais on n'en pense sans doute pas moins. Après les fêtes de Noël, que Meghan Markle avait passées dans sa famille d'adoption, Harry avait d'ailleurs déclaré: "Elle s'intègre et c'est la famille qu'elle n'a, j'imagine, jamais eue."

Présentation de cette famille qui risque de faire un peu tache sur les jolies pelouses du château de Windsor. D'ailleurs, tous n'ont pas été invités.

> Le père, Thomas Markle

Le suspense a plané longtemps: Viendra, viendra pas? Thomas Markle ne conduira finalement pas sa fille à l'autel, lors de son grand jour. A cinq jours de la cérémonie, le père de Meghan a fait savoir qu'il ne viendrait pas et prétexté une crise cardiaque - réelle ou supposée - pour se faire porter pâle. Si Kensington a pour l'instant refusé de commenter cette information de TMZ, les tabloïds britanniques se sont déjà enflammés. En cause, une fausse "paparazzade", organisée par Thomas Markle lui-même.

En mars dernier, celui qui est décrit comme un papa-gâteau, en adoration devant sa fille, a été photographié par des paparazzis, plongé dans un ouvrage sur la Grande-Bretagne. Le cliché attendrissant d'un père qui potasse avant de se rendre dans le pays d'adoption de sa fille. Mais le Daily Mail assure que Thomas Markle avait arrangé lui-même cette séance de "photos volées", moyennant un confortable chèque.

La demi-soeur de Meghan a tenté de le défendre, assurant qu'il avait fait cela pour "donner une image positive" et pour le "bénéfice de la famille royale". Et non pas pour l'argent.

Thomas Markle, 73 ans, est un ancien chef éclairagiste de cinéma. Il a travaillé notamment sur le tournage de la série Mariés, deux enfants et a remporté un Emmy Award pour la série Hôpital Central. Il coule désormais des jours paisibles à Rosarito, petite ville du Mexique, où il est retraité.

Les parents de Meghan ont été mariés de 1979 à 1987 et ont divorcé quand leur fille avait six ans. Proche de son père, après s'en être un peu éloignée, Meghan Markle lui avait rendu hommage pour la fête des pères, en 2016, avec une photo d'elle bébé, dans ses bras.

Et ce message: "A ce jour, tes câlins sont les meilleurs du monde entier. Merci pour mon éthique de travail, mon amour pour les films de Busby Berkeley et des club sandwich, pour m'avoir appris l'importance des mots de remerciement écrits à la main et pour m'avoir transmis le nez signature des Markle".
Une photo postée par Megnan Markle sur son compte Instagram en juin 2016.
Une photo postée par Megnan Markle sur son compte Instagram en juin 2016. © Instagram

> La mère, Doria Ragland

Afro-Américaine née dans l'Ohio, Doria Ragland est à 61 ans prof de yoga et travailleuse sociale. Si le père de Meghan est bien absent du mariage, c'est elle qui mènera sa fille à l'autel. Doria Ragland a rencontré Thomas Markle lorsqu'elle travaillait comme assistante maquilleuse sur le plateau de General Hospital.

Sa fille la décrit comme une "thérapeute clinique à l'esprit libre". "Ma mère m'a élevée pour que je devienne une citoyenne du monde, avec les yeux ouverts sur des réalités parfois difficiles", se réjouit-elle encore.

On a pu apercevoir Doria dans les tribunes des Invictus Games à Toronto, en octobre 2017, au côté de sa fille. Pas de scandale en vue de ce côté-là, mais le Daily Mail assure que Doria Ragland prépare une grande interview au micro d'Oprah Winfrey.

Meghan Markle et sa mère dans les tribunes des Invictus Games en octobre 2017.
Meghan Markle et sa mère dans les tribunes des Invictus Games en octobre 2017. © Geoff Robins - AFP

> Le demi-frère, Thomas Jr.

Le conte de fées de Meghan Markle ne serait pas complet sans des demi-frères et soeurs jaloux et envieux. Avant de partager la vie de la mère de Meghan, Thomas Markle a été marié à une certaine Roslyn Loveless. Ensemble, ils ont eu eu deux enfants, Samantha et Thomas Jr.

Thomas Jr. a déclaré le 26 avril dernier dans la presse, s'adressant au prince Harry:

"Meghan Markle n’est évidemment pas la personne qu’il vous faut. Alors que votre mariage royal se rapproche de jour en jour, il est devenu clair que c’est la plus grosse erreur dans l’histoire des mariages royaux".

Il a également qualifié sa soeur de "sous-actrice hollywoodienne" qui joue les princesses, et l'a accusée d'avoir dilapidé l'argent de leur père jusqu'à ce qu'il se déclare en faillite en 2016.

Il est donc totalement persona non grata au mariage de Meghan et Harry. Par ailleurs, cet encombrant frère aîné, âgé de 51 ans, a été arrêté en janvier, soupçonné d'avoir pointé une arme à feu sur la tête de sa petite amie alors qu'il était saoul. Les chefs d'accusation ont été abandonnés depuis et le couple s'est fiancé.

> La demi-soeur, Samantha

Quant à Samantha, mère de trois enfants de 53 ans, elle vit en Floride et a récemment abandonné son nom de famille, Grant, pour adopter le patronyme Markle. Elle fut brièvement actrice et aurait déclenché l'ire du clan Markle en déclarant qu'elle envisageait de publier un livre sur sa famille, intitulé Le journal de la soeur de la princesse aux dents longues. Curieusement, elle n'est pas invitée au mariage non plus.

> Le reste de la famille

Meghan Markle a également des neveux, qu'elle baby-sittait lorsqu'elle était adolescente. Tyler Dooley, fils de Thomas Jr, et agriculteur spécialisé dans la marijuana, n'a pas été invité non plus. Il a même baptisé une gamme de cannabis à son nom - "Markle's sparkle", l'étincelle de Markle. Il assure ne pas en vouloir à Meghan de ne pas l'avoir invité. Certains tabloïds l'ont photographié, en compagnie de sa mère et de son frère, arrivant à l'aéroport d'Heathrow à Londres cette semaine.

Les ancêtres gênants

Peu après l'annonce des fiançailles de Harry et de Meghan Markle, les généalogistes se sont plongés dans l'étude de son arbre généalogique. Ils lui ont ainsi déniché un ancêtre qui aurait été décapité au 15e siècle par Henri VIII, ancêtre de Harry. 

Un récent documentaire britannique diffusé sur Channel 4 lui a également trouvé de lointaines accointances avec Jack l'éventreur, identifié comme étant un certain Herman Webster Mudgett, connu sous le nom de Dr. HH Holmes.

Magali Rangin