BFMTV

Game of Thrones: Maisie Williams ironise sur la réaction des fans après le dernier épisode

GOT : La saison 8 va ressembler à la saison 1 selon Maisie Williams

GOT : La saison 8 va ressembler à la saison 1 selon Maisie Williams - SFR Presse

ATTENTION SPOILERS. Maisie Williams revient sur la scène la plus commentée du dernier épisode de Game of Thrones.

C'est l'une des scènes les plus commentées du deuxième épisode de l'ultime saison de Game of Thrones, diffusé dans la nuit de dimanche à lundi. Dans un moment particulièrement attendu par les fans de la série à succès, Arya (Maisie Williams) a pu partager une nuit d'amour avec Gendry (Joe Dempsie).

La jeune héroïne de la série, qui a des vues sur lui depuis plusieurs saisons et craint la mort à l'approche du grand affrontement avec les Marcheurs Blancs, a souhaité découvrir les plaisirs de la chair au moins une fois dans sa vie. Sur les réseaux sociaux, les fans de Game of Thrones ont partagé leur choc de voir se dénuder à l'écran l'actrice qui a grandi au fil des saisons. Sur son compte personnel, Maisie Williams a ironisé:

"Si vous vous sentez mal à l'aise, sachez juste que ma mère, mon beau-père, mes deux sœurs et mes quatre frères ont probablement tous regardé aussi hahaha tuez-moi."

"Tout le monde l'a déjà fait dans la série..."

Interrogée par Entertainment Weekly, Maisie Williams a indiqué qu'elle avait "cru au départ que cette scène était une plaisanterie". David Benioff et Dan Weiss ont offert la possibilité à la comédienne de choisir le degré de nudité dont avait besoin la scène:

"J'ai préféré ne pas trop en dévoiler', a commenté Maisie Williams. "Je ne pense pas que Arya ait besoin de s'exhiber. Cette scène ne parle pas de ça. Et puis tout le monde l'a déjà fait dans la série..."

Joe Dempsie, l'interprète de Gendry, a ressenti une gêne sur le tournage: "C'était évidemment un peu étrange pour moi car je connais Maisie depuis qu'elle a 11, 12 ans. En même temps, je ne veux pas être paternaliste envers Maisie - elle a 22 ans. On s'est beaucoup amusé."

Jérôme Lachasse