BFMTV

Notre-Dame de Paris: le projet de réunion de la troupe d'origine est "en stand-by"

Les chances de voir Hélène Ségara, Garou et les autres reprendre les rôles qui les ont rendus célèbres semblent minces.

Les fans nostalgiques avaient connu un sursaut d'espoir. Malgré une pétition demandant la reformation de la troupe d'origine de Notre-Dame de Paris, ces retrouvailles ne sont pas à l'ordre du jour. C'est ce qu'a expliqué Nicolas Talar, le producteur du spectacle, en pleine répétition d'une tournée asiatique:

"Dans l’émotion on a essayé de le faire rapidement mais ce sont des projets qui sont un peu compliqués à monter parce que les gens ne sont pas forcément disponibles", explique-t-il à BFMTV. "Pour l’instant c’est en stand by, et on va trouver le moment pour le faire."

Publiée sur internet au lendemain de l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, la pétition avait récolté des dizaines de milliers de signatures en quelques heures. Les signataires demandaient à revoir le casting d'origine, composé notamment d'Hélène Ségara et Garou, réinterpréter ce spectacle pour une représentation exceptionnelle, dont les fonds seraient reversés à la reconstruction du monument.

"L'urgence n'est plus là"

Avec des centaines de millions d'euros récoltés en quelques jours pour la cathédrale, Nicolas Talar estime désormais que "l'urgence n'est plus là": "L'émotion a fait que l’argent est venu rapidement", déclare-t-il. "Il y a toujours l’idée de faire quelque chose pour Notre-Dame", assure-t-il néanmoins. 

Daniel Lavoie, l'un des membres de cette troupe d'origine, est par ailleurs revenu sur notre antenne sur l'incendie de la cathédrale parisienne. Celui qui interprétait Frollo prête à nouveau ses traits au personnage aux côtés des nouveaux acteurs et participe aux répétitions du spectacle:

"Notre-Dame fait partie de notre coeur, de notre âme et je ne crois pas que j'ai plus droit à Notre-Dame que tous les Français. Donc j'ai réagi comme tout le monde, j'étais bien triste de voir cette merveille brûler. Et en même temps, je me suis dit 'Tu peux prendre le côté positif': on va refaire, ça va être peut-être même plus beau, on ne sait jamais."
Philippe Dufreigne avec Benjamin Pierret