BFM Business

Dons pour Notre-Dame: "La barre du milliard d'euros sera dépassée aujourd'hui"

La mobilisation pour le reconstruction de Notre-Dame de Paris ne faiblit pas. Selon Stéphane Bern, les dons pourraient dépasser le milliard d'euros dès aujourd'hui.

Du jamais vu. En à peine plus de vingt-quatre heures, le montant des dons pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris atteint un niveau auquel peu s'attendait. Et ce n'est pas fini.

"On est à 900 millions d'euros environ et la la barre du milliard sera dépassée aujourd'hui", a déclaré ce jeudi Stéphane Bern à BFM Paris.

Dès la nuit de l'incendie qui a en partie détruit la cathédrale parisienne, la famille Pinault a annoncé un don de 100 millions d'euros. Ensuite tout s'est emballé. La famille Arnault à suivi, puis de grands groupes français comme la famille Bettencourt-Meyers et le groupe L'Oréal, Total, Michelin.

La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse a alloué 10 millions d'euros d'"aide d'urgence" pour les premiers travaux. Puis sept départements franciliens de la petite et grande couronne ont annoncé qu'ils allaient débloquer 20 millions d'euros, issus d'un Fonds de Solidarité d'Investissement Interdépartemental. Enfin, les dons des particuliers auprès de la fondation du Patrimoine s'élèveraient déjà à plus de 300 millions d'euros. La mairie de Paris qui a débloqué 50 millions d'euros veut organiser "une grande conférence internationale des donateurs". 

Cinq ans pour reconstruire?

A l'étranger, les dons ont été nombreux et parmi les entreprises qui ont décidé de participer à la reconstruction, il y a eu Apple dont le PDG, Tim Cook a dit sur Twitter qu'il tenait à faire partie de cette aventure, mais sans préciser de montant. La Banque centrale européenne a annoncé sa volonté de participer à la reconstruction.

Mardi, en fin de journée, la somme récoltée s'élevait à plus 700 millions. Dans la nuit de mardi à mercredi, 200 millions supplémentaires ont été apportés. Selon Stéphane Bern, la collecte va se poursuivre et atteindra donc dès aujourd'hui le milliard d'euros.

La question qui se pose aujourd'hui est le temps nécessaire à la reconstruction. Des experts évoquent une à deux décennies et soulèvent des difficultés techniques, mais hier soir, lors de son allocution, Emmanuel Macron a donné le ton. "Nous rebâtirons la cathédrale plus belle encore et je veux que ce soit achevé d'ici cinq années", a dit le chef de l'Etat.

Pascal Samama