BFMTV

Marilyn Manson renvoie son bassiste accusé de viol

Marilyn Manson et son bassiste Twiggy Ramirez en 2010 à Los Angeles

Marilyn Manson et son bassiste Twiggy Ramirez en 2010 à Los Angeles - Frazer Harrison - Getty Images North America - AFP

Le chanteur de rock gothique s'est séparé de Twiggy Ramirez, accusé par son ancienne petite amie, la chanteuse Jessicka Addams, de l'avoir violée dans les années 90.

L'affaire Weinstein se répercute même dans le monde de la musique. Marilyn Manson a renvoyé son bassiste, accusé par son ex-petite amie de l'avoir violée dans les années 1990. Le chanteur de rock gothique a indiqué mardi soir qu'il avait décidé de "se séparer" de Jeordie White, Twiggy Ramirez de son nom de scène, également guitariste occasionnel du groupe.

"Il sera remplacé pour la prochaine tournée. Je lui souhaite bonne chance", a-t-il déclaré sur Twitter, sans plus d'explication.

Ce renvoi intervient cinq jours après que Jessicka Addams, chanteuse de gothique elle aussi, connue pour son groupe Jack Off Jill, a accusé Jeordie White d'abus sexuels, y compris de viol, lorsqu'ils étaient en couple dans les années 1990. Jessicka - elle est surtout connue sous son seul prénom - a affirmé sur son compte Facebook que Jeordie White l'avait violée en menaçant de l'étrangler, et qu'elle avait crié "Non" si fort que ses colocataires étaient intervenus.

Garder le silence par peur de "répercussions inévitables"

Comme dans le monde du cinéma longtemps dominé par l'omerta face aux accusations à l'encontre de Harvey Weinstein, l'industrie de la musique l'a poussée à se taire, a-t-elle expliqué.

"Le label craignait que la grosse machine derrière Marilyn Manson n'utilise son pouvoir pour détruire non seulement Jack Off Jill, mais aussi mon nom, Jessicka", a-t-elle expliqué. "La pression et la culpabilité liées aux répercussions inévitables qu'auraient mon histoire de viol sur la vie de mon groupe, mon bonheur et mon succès ont fait que j'ai gardé le silence".

Dans un communiqué publié mercredi soir, Jeordie White affirme n'avoir été que "récemment (...) informé de ces accusations qui remontent à plus de vingt ans". "Si j'ai causé de la douleur à quelqu'un, je m'en excuse et le regrette profondément", ajoute le bassiste, précisant qu'"il passera du temps avec sa famille".

Marilyn Manson, qui se remet d'une blessure subie lors d'un concert le 1er octobre à New York, doit reprendre sa tournée le 5 novembre.

N.B. avec AFP