BFMTV

Maître Gims: ses duos inédits avec Vianney et Fianso dévoilés après un "piratage" sur Twitter

Maître Gims le 14 juillet 2016 à La Rochelle

Maître Gims le 14 juillet 2016 à La Rochelle - Xavier Leoty - AFP

Le chanteur, dont le prochain album sortira dans quelques semaines, aurait été victime d'un hacking. En résulte la publication de deux nouveaux titres.

Soirée mouvementée pour les abonnés de Maître Gims, mercredi soir sur Twitter. Le rappeur français aurait été victime d'un piratage de son compte, dont l'auteur a dévoilé deux titres inédits. Une chanson en duo avec Fianso et une autre avec Vianney, visiblement extraites de l'album Ceinture noire à paraître le 23 mars. 

C'est à 21h13 que le premier message apparaît sur le compte du rappeur:

"Hey ma fuego team c'est bien comme ça que je vous appelle ? Le 23 mars j'ai un album de 40 titres qui sort et il est bien nul à chier 40 titres c'est juste pour gagner plus d'oseille !!!!!!! #99mars #arrêtedenousprendrepourdescons #HackerunjourHackertoujours"

Une mise en bouche suivie de deux messages, qui insistent sur le fait qu'il s'agit d'un piratage et formulent la menace. "Je vais balancer tes deux titres", prévient ce hacker très poli, prenant même la peine de mentionner les autres artistes concernés. Et d'utiliser une deuxième fois le hashtag "#HackerUnJourHackerToujours", comme pour spécifier qu'il ne s'agit pas du rappeur.

Réaction du chanteur et de son entourage

Dans la foulée, le pirate met sa menace à exécution et publie deux liens vers les titres en question. Chacun des deux titres est accompagné de son visuel. Les internautes qui cliquent sont dirigés vers une page qui leur laisse le choix d'écouter les titres piratés sur Deezer et Spotify. Cependant, un étrange message demande de connecter son compte à celui de @Masilia2007. Quoi qu'il en soit, les deux titres circulent déjà sur Twitter. 

Lors de la publication des messages, Maître Gims a pu compter sur le soutien de son frère Dadju, qui a alerté ses propres abonnés: "Compte de Maître Gims piraté ne tenez pas compte de ces propos", adresse-t-il à ses followers, tandis que le principal intéressé s'exprime sur Snapchat:

Les internautes pas vraiment convaincus

Sur la Toile, ce piratage fait débat. S'agit-il de la propreté du hacking? Des liens Deezer et Spotify? Du calme de Maître Gims dans sa vidéo Snapchat? De la volonté du pirate à ne surtout pas être confondu avec le chanteur? Du fait que les tweets sont toujours en ligne 24 heures après les faits? Toujours est-il que si certains défendent le rappeur, d'autres dénoncent un coup de communication en vue de la sortie de l'album.

Mais le chanteur de Bella, lui, l'affirme: "C’est un vrai hack de mon compte Twitter. Je pensais que le gars allait tout saccager, supprimer des posts ou des vidéos, en fait il n’a fait que poster son tweet. Il s’est retiré tout seul et j’ai récupéré mon compte", explique-t-il dans les colonnes de 20 minutes

En effet, le piratage présumé s'est conclu sur la publication d'un dessin de pénis. Toujours par politesse, et pour annoncer que son coup est bel et bien terminé, le hacker a accompagné son oeuvre du message "Bonne fin de soirée" et d'un troisième hashtag #HackerUnJourHackerToujours. Ultime preuve, pour Maître Gims, qu'il s'agit bien d'un pirate virtuel: " Si j’avais dessiné le machin, je l’aurais mieux fait", assure-t-il à 20 minutes, qui rappelle l'appétence du rappeur pour le dessin. 

Pas de réactions, en revanche, du côté de Fianso et Vianney. Ce dernier a simplement publié un tweet ce jeudi, au lendemain de l'incident, avec un extrait de leur chanson: "Trop heureux de vous partager enfin mon duo avec Maître Gims", se réjouit-il.

B.P.