BFMTV

Le Bataclan répond à Jesse Hughes, leader des Eagles of Death Metal

Jesse Hughes, des Eagles of Death Metal, en concert en Autriche, le 22 février 2016.

Jesse Hughes, des Eagles of Death Metal, en concert en Autriche, le 22 février 2016. - Herbert P. Oczeret - APA - AFP

L'équipe du Bataclan a répliqué à Jesse Hughes, le chanteur des Eagles of Death Metal, qui a pointé, dans une interview le manque de vigiles présents dans la salle, le soir des attentats.

"No comment", c'est un peu la réponse de l'équipe du Bataclan à Jesse Hughes. Dans un communiqué qui circule sur les réseaux sociaux, l'équipe explique ainsi vouloir "laisser la justice travailler", puisque "une instruction judiciaire est en cours" après les "accusations diffamatoires à l'encontre des équipes du Bataclan", proférées par le leader des Eagles of Death Metal, le groupe qui jouait sur la scène du Bataclan le soir des attentats du 13 novembre.

Interrogé sur une chaîne américaine ultra conservatrice, le musicien a déclaré avoir été surpris par le manque de professionnalisme des agents lors du concert et par l'absence de plusieurs d'entre eux, le soir du 13 novembre. Il a ainsi insinué que certains vigiles auraient ainsi pu être au courant des attentats dans la salle de spectacle, déclarant: "Il semble assez évident qu'ils devaient avoir une bonne raison pour ne pas venir". 

"Tous les témoignages recueillis à ce jour démontrent le professionnalisme et le courage des équipes de sécurité présentes sur place le 13 novembre, assure l'équipe du Bataclan dans son communiqué. Des centaines de personnes ont vraisemblablement été sauvées grâce à leur intervention". 

Quatre-vingt dix personnes sont tombées sous les balles des terroristes dans le Bataclan, le 13 novembre. Et plus de 300 personnes ont été blessées. 

M. R.