BFMTV

Médine partage une lettre attribuée à Booba, envoyée depuis sa cellule de Fleury-Mérogis

Booba sur le plateau du Grand Journal lors du Festival de Cannes, en mai 2011.

Booba sur le plateau du Grand Journal lors du Festival de Cannes, en mai 2011. - Guillaume Baptiste - AFP

En détention provisoire après sa bagarre avec Kaaris à l'aéroport d'Orly, Booba est toujours incarcéré au centre pénitentiaire francilien.

"18 août 2018 dans cette putain d'maison d'arrêt". Depuis sa cellule de la prison de Fleury-Mérogis, Booba aurait envoyé une lettre à son ami, le rappeur Médine. Sur Instagram, ce dernier a posté un cliché du dos de la fameuse lettre, où on peut lire dans la zone "expéditeur" que le Duc a annoté son vrai nom, Elie Yaffa, suivi de l'adresse du centre pénitentiaire.

Un cliché que Médine légende: "18 août 2018 dans cette putain d'maison d'arrêt", en référence à un morceau du duo Lunatic (formé par Booba et Ali), La Lettre, dans lequel B2O chante "18 août 98, dans cette putain maison d’arrêt, ils disent que je sors bientôt, à ce qu’il parait".

De son côté, Médine, qui a fait parler de lui alors que certains réclamaient l'interdiction de sa venue au Bataclan, avait été en juillet la cible de menaces de mort par le groupuscule d'extrême droite "Actions des forces opérationnelles" (AFO).

Une lettre expédiée et un nouvel aperçu de la vie en prison des deux rappeurs, qui attendent la tenue de leur procès pour leur bagarre à l'aéroport d'Orly. Ces derniers jours, plusieurs photos et vidéos montrant les deux rappeurs avaient fuité sur les réseaux sociaux.

Deux enquêtes ont d'ailleurs été ouvertes après la diffusion d'images de Kaaris à la prison de Fresnes, et plusieurs fouilles ont été effectuées pour tenter de dénicher des téléphones.

L.V.