BFMTV

Laurent Ruquier appelle au boycott de Miss France: Sylvie Tellier et Vaimalama Chaves répondent

Laurent Ruquier - Image d'illustration

Laurent Ruquier - Image d'illustration - Bertrand Guay - AFP

Samedi soir sur France 2, l'animateur a estimé que le concours de beauté était incompatible avec les valeurs féministes. Plusieurs anciennes Miss France ont réagi.

Les Miss contre-attaquent. Quelques jours après que Laurent Ruquier a lancé son appel au boycott du concours Miss France, qu’il juge anti-féministe, plusieurs anciennes lauréates répondent. Sylvie Tellier, présidente du comité Miss France, était sur Europe 1 ce mardi matin :

"Il me semble qu'il se trompe de combat", déclare-t-elle. "La définition du féminisme c'est d'oeuvrer pour l'égalité hommes-femmes et pour l'expansion du rôle de la femme dans la société. Alors lorsqu'il appelle à boycotter cette élection au nom du féminisme, j'ai envie de lui dire qu'en faisant cela il piétine le choix qu'ont fait plus d'un millier de jeunes femmes cette année en se présentant au concours."

Elle exhorte à "arrêter de croire qu'il faut avoir du poil sous les bras pour faire avancer la cause des femmes", ajoutant être "très fière" d'avoir "décidé il y a 18 ans de défiler en maillot de bain, d'aller à la télévision, de (se) soumettre au vote du public sur des critères physiques."

"Participer à Miss France est un choix"

Avant elle, Camille Cerf, Miss France 2015, et Vaimalama Chaves, actuelle tenante du titre, ont réagi sur les réseaux sociaux: "On m’a souvent posé la question, 'peut-on être Miss France et féministe?'. Ce à quoi j’ai toujours répondu que OUI", écrivait la première lundi.

La seconde rappelle que "participer à Miss France est un choix, c’est l’expression de la liberté de choisir, du droit de s’exprimer de chaque candidates à l’élection. Pourquoi serait-ce contraire au féminisme?"

"Si on veut être féministe, on doit boycotter"

C'est avec une diatribe dans son émission On n'est pas couché, samedi soir, que Laurent Ruquier s'est attiré les foudres des Miss. L'animateur de France 2 évoquait la marche contre les violences faites aux femmes du 23 novembre:

"Puisqu'il faut arrêter de regarder les femmes comme des objets, cesser de les juger sur leur physique et systématiquement privilégier les plus jolies, je lance un appel: boycottons cette année l'élection de Miss France. (...) Il faut être logique. Si on veut être féministe, on doit boycotter aujourd'hui le concours des Miss France. Ce sera déjà un bon début."

Laurent Ruquier, qui reçoit chaque année la nouvelle Miss dans son émission, n'en est pas à sa première polémique liée au concours. Alors qu'il recevait Vaimalama Chaves, en janvier dernier, il s'était adressé aux téléspectateurs en ces termes: "On n’a plus le temps de faire d'enfants. D'ailleurs, vous qui nous regardez en ce moment dans votre lit, pour relancer la natalité, nous avons invité ce soir notre Miss France, ça devrait vous donner des idées."

Quelques semaines plus tard dans Le Parisien, la jeune femme avait regretté "qu’il dise à l’antenne quelque chose qui signifiait en quelque sorte: Voilà Miss France, utilisez son image pour vous branler et faire des enfants. C’est vraiment pas chouette d’être considéré comme un objet." Miss France 2020 sera élue le 14 décembre prochain au Dôme de Marseille. 

Benjamin pierret