BFMTV

La colère de Stéphane Bern face aux "critiques et insultes de ceux qui ne font rien pour servir le pays"

Stéphane Bern à l'Elysée

Stéphane Bern à l'Elysée - Mathieu Alexandre - AFP

L'animateur de France 2 a fait part de son "ras le bol" après les polémiques qui ont suivi sa nomination par Emmanuel Macron pour sauvegarder le patrimoine culturel français.

Sa nomination par Emmanuel Macron en septembre dernier pour recenser le patrimoine culturel français lui a valu un flot de critiques. Aujourd'hui, Stéphane Bern, dont la récente proposition de faire payer l'entrée des cathédrales a divisé l'opinion, fait part de sa colère sur les réseaux sociaux.

Dans un message posté ce mercredi 15 novembre sur son compte Twitter, l'animateur de France 2 explique en avoir "ras le bol des critiques et des insultes de ceux qui ne font rien pour servir le pays".

"Plus simple de mener sa propre action"

Stéphane Bern est agacé par les polémiques à répétition. Mais il reste visiblement toujours déterminé à mener à bien la mission que lui a confiée le président de la République, de lister les monuments et bâtiments en péril afin de proposer des pistes pour financer les rénovations. Il regrette toutefois qu'il soit "plus simple de mener sa propre action de mécénat qu’accepter une mission officielle".

Et donne rendez-vous à la prochaine réunion de la "Fondation Stéphane Bern pour l’Histoire et le Patrimoine" à l’Institut de France ce lundi 20 novembre.

Créée en janvier 2016, la Fondation Stéphane Bern pour l’Histoire et le Patrimoine a pour objet de concourir à la protection du Patrimoine et de financer des projets d’éducation et de partage des connaissances sur l’Histoire.

F.M.