BFMTV

Stéphane Bern estime être victime de "délit de faciès", Alexis Corbière lui répond

Stéphane Bern (à gauche), Alexis Corbière (à droite)

Stéphane Bern (à gauche), Alexis Corbière (à droite) - AFP / BFMTV / Montage BFMTV.com

Le député de la France insoumise a estimé que le présentateur était "outrancier", après que celui-ci a assuré être victime de "délit de faciès".

Stéphane Bern, victime de délit de faciès? Invité mardi soir sur le plateau de C à Vous, le présentateur de Secrets d'histoire a évoqué les différentes critiques dont il fait l'objet, notamment depuis qu'il a été désigné par Emmanuel Macron pour sauver le patrimoine de la France

L'animateur fait l'objet d'une tribune, publiée dans Libération dimanche dernier, dans lequel le journaliste Daniel Schneidermann lui reproche "la monopolisation de l'Histoire, à la télévision, par la droite monarchisante" et l'accuse d'avoir "retourné sa veste monarchique pour devenir subitement républicain". Stéphane Bern avait également été, en 2015, le sujet d'une lettre d'Alexis Corbière, dans laquelle ce dernier critiquait le "choix très orienté des sujets de l'émission Secrets d'Histoire", et les "60% de monarchie et 5% de République" qui composaient selon lui le programme.

"Je mets au défi qui que ce soit de regarder Secrets d'Histoire et d'y trouver la moindre référence ou la plus petite allusion à quelque idéologique que ce soit", a répondu Stéphane Bern. "Ce qui me pose un problème, c'est que j'ai un délit de faciès. C'est à dire qu'ils me voient passer, ils me voient à la télé et ils pensent 'ce type est monarchiste donc c'est la droitisation de la télé'. Ca, c'est plus gênant".

"Stéphane Bern sait qu'il est outrancier"

Au lendemain de l'intervention du présentateur sur France 5, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon a réagi à ces déclarations.

"Le sympathique Stéphane Bern sait qu'il est outrancier. Ma critique est simple: 'Pourquoi tant de Reine?'. Hâte d'en parler avec lui", a-t-il écrit sur le réseau social.

N.B.