BFMTV

Lorànt Deutsch agacé par les critiques de La France Insoumise sur la mission confiée à Stéphane Bern

Lorant Deutsch à Paris en 2014

Lorant Deutsch à Paris en 2014 - Eric Feferberg - AFP

Le comédien français, passionné d'Histoire, a pris la défense de Stéphane Bern, critiqué par certains après s'être vu confié une mission sur les monuments en péril par Emmanuel Macron.

Stéphane Bern peut compter sur le soutien de Lorànt Deutsch. Alors qu'une pluie de critiques s'est abattue sur l'animateur de France 2, à qui le président de la République a confié une mission visant à recenser "notre patrimoine culturel", le comédien français, lui-même passionné par l'Histoire de France, a tenu à prendre sa défense.

En marge d'une rencontre avec la presse pour évoquer la sortie prochaine de Métronome 2 et sa série Hexagone sur France 5, Lorànt Deutsch a déploré les attaques qu'a subies Stéphane Bern après l'annonce de sa mission confiée par Emmanuel Macron. "On est face à des militants, explique l'acteur de 41 ans, selon des propos rapportés par Le Figaro. À propos de la polémique que subit Stéphane Bern sur sa mission patrimoine et l’affaire de Villers-Cotterêts, regardez qui lui fait des reproches..."

"Vous verrez que c’est une femme, que je ne vais pas citer pour ne pas lui faire de publicité, qui fait partie de La France insoumise, poursuit-il. Quel que soit son parti d’ailleurs, qu’elle soit de l’extrême gauche ou de l’extrême droite, de droite ou de gauche, elle est issue d’un parti."

Une histoire au service "d'une orientation politique"

"Plutôt que de dire 'pourquoi ils vous reprochent ça?', regardez qui font les reproches, lâche le comédien français, cible lui aussi par le passé d'un membre de La France Insoumise: Alexis Corbière. En 2012, le député et porte-parole de Jean-Luc Mélenchon avait vivement critiqué le livre Métronome de Lorànt Deutsch, pointant du doigt des erreurs historiques et déplorant notamment que le maire de Paris lui ait remis à l'époque la médaille de vermeuil de la Ville de Paris.

"Vous verrez qu’eux font une histoire qui fait partie d’un objectif idéologique, une histoire qui flatte et doit servir leur orientation politique, a expliqué Lorànt Deutsch face à la presse. Je ne dis pas que c'est mal, ce n'est juste pas mon propos."

Interrogé sur l'idée de remplir une mission similaire à celle de Stéphane Bern (qui n'avait pas caché sa colère face aux critiques de ses détracteurs), l'acteur français assure que cela ne l'intéresse pas. "Mon rôle n’est pas de m’engager auprès de certains politiques, justifie-t-il. La politique c’est prendre parti avec les uns et malheureusement contre les autres. Mon parti, c’est l’histoire, je préfère garder une neutralité. On m’a suffisamment taxé et teinté d’une couleur politique que je n’ai pas pour me préserver de tout engagement avec tel ou tel autre."

Fabien Morin