BFMTV

Journée sans voiture: la réponse ironique d'Anne Hidalgo à Fabrice Eboué

L'humoriste Fabrice Eboué et Anne Hidalgo sont en désaccord sur la Journée sans voiture.

L'humoriste Fabrice Eboué et Anne Hidalgo sont en désaccord sur la Journée sans voiture. - Charly Triballeau - Mathieu Alexandre - AFP

La maire de Paris a répondu à l'humoriste, furieux de n'avoir pas pu rentrer chez lui en voiture dimanche pour cause de "Journée sans voiture". En lui conseillant... la RATP.

Anne Hidalgo fait le service après-vente de la Journée sans voiture. L'événement, organisé dimanche, pour la deuxième année consécutive n'a pas fait que des Parisiens heureux de respirer autre chose que des gaz d'échappement. Dimanche, l'humoriste Fabrice Eboué, s'est agacé de ne pouvoir rentrer chez lui dans le 10e arrondissement, au volant de sa voiture, en raison de l'opération organisée par la mairie de Paris

"Vos yeux embués de larmes"

Le comédien en a fait une vidéo, publiée sur Facebook, et dans laquelle il explique ses malheurs, estimant "on a plus le droit de rien faire en voiture". La vidéo a été très commentée, tant par des fans ravis trouver le lieu pour fustiger cette dangereuse mesure liberticide, que par des détracteurs estimant qu'il pouvait aussi bien marcher ou prendre les transports.

La maire de Paris lui apporte une réponse, pleine d'ironie. Sur son compte Facebook, elle explique: "Quelle épreuve terrible, pour ne pas dire insurmontable, d’être contraint un jour par an, à l’occasion de la Journée sans voiture, de renoncer à son véhicule individuel". 

Puis elle partage un message, plus long, relayé par Elle.fr:

"Cher Fabrice Éboué, Comme de nombreux internautes, j’ai été particulièrement touchée par votre vidéo, publiée hier matin sur les réseaux sociaux. Votre mine désemparée, votre gorge nouée par l’émotion, vos yeux embués de larmes à l’idée terrible de devoir renoncer à votre voiture, m’ont fait prendre conscience de la gravité de la situation. Quelle épreuve terrible, pour ne pas dire insurmontable, d’être contraint un jour par an, à l’occasion de la Journée sans voiture, de renoncer à son véhicule individuel! Depuis 24h, j’ai donc mobilisé tous nos experts, scientifiques et innovateurs, afin de concevoir une solution qui vous permette, lors de la prochaine Journée sans voiture, d’effectuer sereinement votre trajet Paris-banlieue. Je suis heureuse de vous annoncer que LA solution a été trouvée. Elle est expérimentée aujourd’hui même par plusieurs millions d’audacieux Parisiens et Franciliens. Je vous invite à la découvrir au lien suivant: http://ratp.fr/".

Sur le compte Facebook de la maire de Paris, les commentaires sont tout autant divisés. Les uns dénoncent une mesure pour "les bobos de gauche", les autres applaudissant "l'engagement écologique". 

Magali Rangin