BFMTV

Johnny Hallyday "va mieux" et "doit rentrer chez lui ce weekend", selon ses proches

Johnny Hallyday à Paris en février 2016

Johnny Hallyday à Paris en février 2016 - Bertrand Guay - AFP

Le rockeur, hospitalisé pour détresse respiratoire en début de semaine, devrait pouvoir quitter la clinique ce samedi ou dimanche.

Johnny Hallyday bientôt de retour chez lui? Soigné pour un cancer du poumon, le rockeur, très affaibli dans son combat contre la maladie, avait été hospitalisé dans la nuit de dimanche à lundi pour détresse respiratoire. Mais plusieurs de ses proches, optimistes, ont affirmé aux médias que la star allait pouvoir sortir ce weekend de la clinique Bizet, établissement privé situé dans le XVIe arrondissement de Paris.

"Son retour à la maison est prévu sous peu, la situation est stabilisée", a indiqué l'un d'eux à l'AFP. 

Contactés par Le Parisien dans son édition de samedi, deux autres ont confié, après avoir rendu visite à l'artiste, que "cela va mieux", qu'il a été "bien soigné" et qu'il doit "rentrer chez lui ce week-end" ou encore que "Johnny a pu se reposer" et qu'il devrait "pouvoir rentrer chez lui ce week-end". 

Selon Paris-Match, Johnny Hallyday devrait ensuite se reposer dans la résidence La Savannah de Marnes-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine - du matériel médicalisé y aurait d'ailleurs été livré vendredi, en cas de nécessité.

Des déclarations toujours rassurantes

Depuis plusieurs semaines, Johnny Hallyday et ses proches donnaient pourtant des nouvelles rassurantes sur l'état de santé du chanteur.

"Mon père se bat d'une manière incroyable. Il a raison de se battre parce que les résultats sont là et qu'ils sont bons", assurait notamment le 29 octobre dernier sa fille, Laura Smet.

Au printemps dernier, l'artiste avait révélé son combat contre la maladie à ses fans dans un message sur les réseaux sociaux.

"On m'a effectivement dépisté il y a quelques mois des cellules cancéreuses pour lesquelles je suis actuellement traité", écrivait-il. "Je suis suivi par d'excellents professeurs en qui j'ai une totale confiance. Mes jours ne sont aujourd'hui pas en danger".

N.B.