BFMTV

Gilets jaunes: des mesures de sécurité renforcées pour l'élection de Miss France 2019

Sylvie Tellier

Sylvie Tellier - Pascal Guyot - AFP

Selon Sylvie Tellier et Jean-Pierre Foucault, la cérémonie de samedi soir ne sera pas perturbée par les gilets jaunes.

L'élection Miss France 2019 ne devrait pas être perturbée par l'actualité récente. Alors que la France est sous le choc de l'attaque de Strasbourg, et que les gilets préparent une nouvelle journée de mobilisation, TF1 et Endemol ont renforcé la sécurité du Zénith de Lille, où aura lieu la cérémonie samedi 15 décembre. Pour dissuader les intrusions, le direct de ce type d'événement est d'ailleurs toujours diffusé avec un léger différé.

Interrogée sur ce sujet par Télé Loisirs, Sylvie Tellier, présidente du comité Miss France, se dit "plutôt optimiste" et assure comprendre "parfaitement les revendications des gilets jaunes".

"Notre promesse, c'est de divertir les téléspectateurs"

Selon elle, Miss France est avant tout "un divertissement" et "toutes les personnes de ce mouvement n'ont pas de temps à perdre à aller envahir un plateau de télévision". Elle ajoute: 

"Je ne comprendrais pas pourquoi les gilets jaunes viendraient empêcher la mise en place de l'élection. Notre promesse, samedi, c'est de divertir les téléspectateurs et les faire penser à autre chose dans un contexte où l'actualité est particulièrement lourde."

Même son de cloche chez le présentateur Jean-Pierre Foucault: "Il y a déjà eu des menaces. Enfin, cette année, ce n’est pas le cas. L’élection n’est pas menacée par le mouvement", a-t-il déclaré sur le plateau de Buzz TV de TV Magazine. "On fera tout bien entendu pour que l’élection se passe bien sans pour autant que je prenne position."

Jérôme Lachasse avec AFP