BFMTV

Geneviève de Fontenay cambriolée: 40 robes du concours Miss France dérobées

Geneviève de Fontenay le 16 mars 2010

Geneviève de Fontenay le 16 mars 2010 - Kenzo Tribouillard - AFP

La dame au chapeau, victime d'un cambriolage dans lequel d'anciennes robes du concours de beauté ont disparu, évoque "un coup au coeur".

Geneviève de Fontenay a été victime d'un cambriolage de sa résidence de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) dans la nuit de mardi à mercredi. L'ancienne présidente du Comité Miss France annonce dans un communiqué que l'ensemble des robes du concours de beauté qu'elle conservait ont été dérobées, au nombre de 40 selon l'AFP. 

"Les robes sont le symbole des élections Miss France. Ce cambriolage est un coup au coeur, un choc", déclare la dame au chapeau, âgée de 86 ans, dans le communiqué. "C'est une partie essentielle de l'histoire du concours Miss France qui s'est envolée, une partie de ma vie."

"Aucune porte n'a été fracturée"

Les robes devaient revenir aux anciennes Miss, dont Sonia Rolland qui devait récupérer la sienne. Geneviève de Fontenay s'est confiée à Femme actuelle ce mercredi:

"Aucune porte n'a été fracturée. J'en déduis donc que le voleur était parfaitement au courant. Il savait très bien chez qui il était et ce qu'il faisait. Il me connaît bien, c'est sûr" estime-t-elle. "Le cambrioleur devait avoir la clé de la grille pour faire entrer sa voiture (...) Impossible d'emporter toutes ces robes sans véhicule."

Geneviève de Fontenay compte signaler le cambriolage à la police: "Impossible de chiffrer le montant total du larcin. Ces tenues avaient surtout pour moi une valeur sentimentale."

B.P.