BFMTV

Qui est Timothée Chalamet, la nouvelle coqueluche franco-américaine d'Hollywood?

A 22 ans seulement, Timothée Chalamet peut déjà rêver de décrocher un Oscar. Nommé pour sa prestation dans Call Me By Your Name, le jeune franco-américain fait sensation à Hollywood où il multiplie les projets. Portrait d'un jeune espoir sur qui le cinéma va compter ces prochaines années.

C'est la révélation masculine 2017 et la nouvelle coqueluche d'Hollywood. Timothée Chalamet, franco-américain de 22 ans seulement, est à l'affiche de deux films ce mercredi dans les salles françaises: Lady Bird et Call Me By Your Name. Et sa performance dans ce dernier film lui vaut même d'être nommé aux Oscars ce dimanche 4 mars dans la catégorie Meilleur acteur aux côtés de noms tels que Daniel Day-Lewis, Denzel Washington ou Gary Oldman.

Ce New-Yorkais dont le père est français - il parle parfaitement la langue de Molière - voit les prix d'interprétation pleuvoir depuis plusieurs semaines, sacrant sa performance dans le film acclamé de Luca Guadagnino. Silhouette d'éphèbe longiligne aux boucles brunes, yeux verts légèrement tombants et teint pâle, il y joue Elio, un adolescent qui vit une romance estivale en Italie avec un séduisant doctorant interprété par Armie Hammer.

Issu d'une famille d'artistes

Le jeune acteur a conquis Hollywood autant pas ses talents de comédien que par son sens de l'humour. En recevant par exemple une énième récompense au dernier Festival du film de Palm Springs en Californie, il a remercié par exemple avec son ironie habituelle la femme d'Armie Hammer pour l'avoir "laissé ramper partout sur son mari pendant deux mois".

Toujours prompt à manier l'autodérision pour ravir son public, il a ajouté: "C'est vraiment fantastique d'être dans la catégorie des étoiles montantes au côté de Gal Gadot", la vedette du carton au box-office Wonder Woman, un film qui a "littéralement fait 250 fois plus de recettes que le mien alors je me sens un peu intimidé et sous-qualifié, mais tant pis".

Timothée Chalamet récompensée à Palm Springs pour sa prestation dans "Call Me By Your Name", le 2 janvier 2018
Timothée Chalamet récompensée à Palm Springs pour sa prestation dans "Call Me By Your Name", le 2 janvier 2018 © Rich Fury - Getty Images North America - AFP

Issu d'une famille d'artistes (une mère danseuse, une soeur comédienne, un grand-père scénariste...), Timothée Chalamet est un acteur précoce qui a déjà dix ans d'expérience et un CV à rallonge: il jouait le fils de Matthew McConaughey dans l'épopée spatiale de Christopher Nolan Interstellar, une victime de meurtre dans la série policière phare New York Unité Spéciale ou un collégien dans Homeland, entre autres.

"Un acteur courageux et surprenant"

Mais pourquoi le jeune acteur, qui a étudié dans le célèbre lycée pour jeunes artistes LaGuardia (celui de la série musicale Fame) à New York et dans lequel il a d'ailleurs rencontré son ex-petite amie Lourdes, fille de Madonna, plaît-il autant? Le réalisateur Luca Guadagnino, qui ne tarit pas d'éloges sur son jeune interprète, le qualifie tout simplement de "sublime". "C'est un acteur tellement courageux et surprenant. Il est toujours dans le moment", s'enthousiasme-t-il. ​

Pour Sacha Stone, éditrice du site Awards Daily, "le nom de Chalamet est sur toutes les lèvres, parce qu'il est attaché à un film que les gens adorent en ce moment et aussi parce que pour la première fois, on le remarque comme une jeune star séduisante et charismatique". Et ajoute que Chalamet possède le parfait équilibre de talent, comme il le montre avec ses dons de pianiste et guitariste dans Call Me By Your Name.

Devenu incontournable l'an dernier, apparaissant au générique de trois films, Timothée Chalamet crève aussi l'écran dans Lady Bird en petit ami francophile, intellectuel et goujat de l'adolescente jouée par Saoirse Ronan. Cette année, il sera la star du prochain Woody Allen face à Elle Fanning, Jude Law et la pop-star Selena Gomez dans A Rainy Day in New York, et incarnera un drogué dans Beautiful Boy.

Ses regrets d'avoir tourné pour Woody Allen

Mais la célébrité et les paillettes hollywoodiennes ne semblent pas monter à la tête du jeune prodige, très conscient des réalités de son époque et de du milieu dans lequel il évolue. Exprimant récemment ses regrets d’avoir joué dans le dernier film de Woody Allen, Timothée Chalamet a par exemple annoncé qu’il donnerait ses revenus pour ce film aux organisations contre le harcèlement sexuel. Sur Instagram, le jeune homme explique ne "pas vouloir tirer profit" de son travail sur ce film alors que le cinéaste est accusé d'agressions sexuelles par sa fille adoptive.

L'avenir de Timothée Chalamet semble donc lui tendre les bras. Et si l'Oscar du Meilleur acteur semble, lui, dévolu cette année à Gary Oldman pour son impressionnante prestation dans Les Heures sombres, le jeune acteur a bien d'autres ambitions. Qu'il ne limite pas à la frontière américaine. "Il y a beaucoup de réalisateurs français avec lesquels j'aimerais travailler comme François Ozon", confiait-il à BFMTV lors de son récent passage à Paris. On connaît un cinéaste qui aurait tort de ne pas oser. 

Fabien Morin, avec AFP