BFMTV

Jean Rochefort: les histoires les plus folles tirées de sa biographie

Jean Rochefort en 2012

Jean Rochefort en 2012 - Patrick Kovarik - AFP

A la vie comme à l'écran, le comédien disparu cette année a eu une vie trépidante. Elle raconte dans une biographie à paraître le 30 novembre chez Robert Laffont.

La plus belle moustache du cinéma français s'est éteinte le 9 octobre dernier. A l'affiche des Tribulations d'un Chinois en Chine, d'Angélique, marquise des anges, de Tandem ou encore d'Un éléphant, ça trompe énormément, Jean Rochefort était l'un des acteurs les plus populaires du cinéma français.

Pendant huit ans, le journaliste Jean-Philippe Guérand a enquête sur la vie du gentleman farmer du cinéma français. Il a collecté des anecdotes sur son parcours, a recueilli le témoignage des proches du comédien récompensé à deux reprises par les Césars.

Dans Jean Rochefort, Prince sans rire, il dresse le portrait d'un fou de cinéma, d'un homme exigeant qui n'hésite pas à malmener ses réalisateurs et ses co-stars, mais qui sait être fidèle en amitié. A la vie comme à l'écran, le regretté comédien a eu une vie trépidante. En voici un bref aperçu. 

Le jour où Jean Rochefort a conseillé à Galabru de ne pas accepter Le Gendarme de Saint-Tropez

En 1964, Jean Rochefort joue avec Michel Galabru dans Les Pieds Nickelés, adaptation de la célèbre BD de Louis Forton. Le film, descendu par la critique, fait un bide et disparaît rapidement de la mémoire collective. Galabru conserva cependant toute sa vie un souvenir ému de ce tournage grâce à un étonnant conseil de Jean Rochefort: "Je me souviens toujours de Jean Rochefort qui m'a dit: 'Tu ne vas tourner Le Gendarme de Saint-Tropez, quand même...'" 

Le jour où une star hollywoodienne lui a offert des baskets

Dans les dernières années de sa vie, Jean Rochefort avait surpris ses fans en choisissant de porter des baskets et des chaussettes bariolées. Jean Rochefort, prince sans rire nous apprend en effet que les baskets sont un cadeau de Meg Ryan, la star de Quand Harry rencontre Sally. Le comédien avait confirmé cette rumeur en 2005 dans La Libre Belgique:

"Après Don Quichotte, je ne marchais pas bien. Un jour, alors que j'étais au Festival de Cannes, je reçois un colis contenant une paire de baskets et un petit mot: Love, Meg. J'ai dit, j'arrête tout! Ce n'est pas la peine de continuer à travailler. Je suis au sommet!"

  • Pour les chaussettes bariolées, il s'agit d'un cadeau de... Mylène Farmer.

Le jour où Jean Rochefort a béni Lily-Rose Depp

Au début des années 2000, Jean Rochefort est engagé par Terry Gilliam pour incarner Don Quichotte. Le projet connaîtra de nombreux retards et Jean Rochefort, blessé à la colonne vertébrale sur le tournage, ne pourra pas jouer le rôle.

En 1999, Jean Rochefort, Terry Gilliam et Johnny Depp se sont rendus au Festival de Cannes pour présenter le projet lors d'une conférence de presse. C'est à ce moment que Jean-Philippe Guérand relate une étrange scène: "Dans un hall d'hôtel, Johnny Depp demande à Jean Rochefort d'apposer ses mains sur le ventre de Vanessa Paradis, sa compagne alors enceinte de huit mois et demi de Lily-Rose Melody".

  • "J'ai cru à une blague, mais c'était très sérieux", conclut de son côté Jean Rochefort.

Jean Rochefort n'aimait ni Angélique, ni Michèle Mercier

Le comédien, explique Jean-Philippe Guerrand, était "animé par une rancœur féroce et irrationnelle" envers Michèle Mercier, sa partenaire d'Angélique, marquise des anges. Le biographe raconte que cette rancœur serait née un soir dans une boîte de Rome: "Pendant un slow, pour rendre jaloux je ne sais qui, elle a sollicité de moi une érection qu'elle n'a jamais obtenue! Depuis, elle dit partout que je suis impuissant", se souvient Jean Rochefort.

Si la comédienne décrit dans ses mémoires l'acteur comme quelqu'un de "fin, sublime, énorme, rusé, très sympathique", Rochefort ne mâche pas ses mots: "Michèle Mercier était littéralement insupportable et totalement inculte". Le biographe estime de son côté que ces propos s'expliquent par le fait que Rochefort n'aimait pas Angélique, marquise des Anges: "J'avais prévu que ça allait être nul", a déclaré un jour l'acteur. "J'avais l'impression de faire un somptueux nanar et c'est devenu étrangement un film culte". 

Le jour où Jean Rochefort mis le pied à l'étrier au Spendid

En 1974, Jean Rochefort retrouve Bertrand Tavernier, son réalisateur de L'Horloger de Saint-Paul. Pour les besoins de sa nouvelle production Que la fête commence, le cinéaste demande au comédien de le présenter à Jean-Pierre Marielle. Rochefort accepte, mais à une condition: que Tavernier accepte de confier des petits rôles à la troupe du Splendid, qu'il appréciait beaucoup. C'est ainsi que Michel Blanc et Christian Clavier ont joué des valets, Thierry Lhermitte incarne un comte et Gérard Jugnot un passant.

Le jour où Jean Rochefort a failli se retrouver au goulag

En 1961 sort en France Vingt mille lieues sur la terre, un film tourné en 1959 en URSS par Jean Rochefort. Le tournage fut épique. Lorsqu'on lui propose le projet, Rochefort est très enthousiaste. Il y de quoi: le tournage doit durer deux mois et il partagera l'affiche avec son ami Jean-Paul Belmondo. Une fois le contrat signé, il comprend la supercherie: Belmondo n'est pas au générique et Rochefort doit partager la vedette avec le journaliste Léon Zitrone. Flatté d'avoir l'un des rôles principaux, Rochefort avait accepté le projet sans lire le scénario.

Arrivé en URSS, Rochefort comprend qu'il est "dans un piège". Il souffre de rhumes et de bronchites à répétition. Pendant ce temps, le tournage est à l'arrêt: le scénario est sans cesse remanié à cause des autorisations qui sont régulièrement acceptées puis retirées. Sur le tournage, qui s'éternise, Rochefort rencontre Alexandra Moscwa, fille du ministre polonais des Postes et Télécommunications. Ils tombent amoureux et se marient en 1960.

  • Selon Jean-Philippe Guerrand, cette idylle aurait causé quelques sueurs froides à Jean Rochefort: un soir, alors qu'il devait rejoindre en avion Stalingrad et Moscou, il est arrêté par un "Russe en uniforme" et "enfermé dans la salle d'attente toute une nuit sur une chaise". Le lendemain, il est libéré, mais toute la nuit, l'acteur a pensé que son heure était arrivée: "J'ai eu la trouille de ma vie. C'était sous Khrouchtchev, je pensais déjà au goulag, à la Sibérie". 
Jérôme Lachasse