BFMTV

Harcèlement: Uma Thurman en veut aussi à Quentin Tarantino

Quentin Tarantino et Uma Thurman au festival de Cannes en 2014.

Quentin Tarantino et Uma Thurman au festival de Cannes en 2014. - Alberto Pizzoli - AFP

La star de Pulp Fiction et Kill Bill accuse Harvey Weinstein d'avoir tenté d'abuser d'elle. Elle dénonce également l'attitude du réalisateur Quentin Tarantino.

Uma Thurman a décidé de sortir de son silence et de livrer son expérience avec Harvey Weinstein. Dans un entretien accordé au New York Times publié ce samedi, elle raconte comment le producteur avait tenté de se jeter sur elle, en 1994, juste après la sortie du film Pulp Fiction. Elle accuse au passage le réalisateur du film, Quentin Tarantino, d'avoir minimisé l'agression et de lui avoir fait vivre l'enfer sur le tournage de Kill Bill.

Deux des plus gros succès d'Uma Thurman, Pulp Fiction et Kill Bill, ont été réalisés par Tarantino et produits par Weinstein, alors que le duo était à l'époque l'un des plus puissants d'Hollywood.

"Oh pauvre Harvey"

Lorsque Uma Thurman a raconté à Tarantino avoir été agressée par Harvey Weinstein, il ne l'a pas prise au sérieux.

"Il a dû mettre ça de côté en se disant 'Oh pauvre Harvey, il essaie d'avoir des filles trop biens pour lui'", s'est-il contenté de commenter.

Ce n'est qu'en 2001, lorsqu'elle a insisté, dérangée par la présence de Weinstein lors du Festival de Cannes, que le cinéaste a réalisé la gravité des faits reprochés à son producteur. "Il a compris, il a parlé à Harvey."

Le fondateur de Miramax a alors présenté ses excuses à la comédienne. "Son regard a changé, l'agressivité s'est transformée en honte."

Uma Thurman dénonce également les agissements de Quentin Tarantino lors du tournage de Kill Bill: Vol. 2 (2004). L'actrice décrit un comportement violent, à la limite du sadisme. L'actrice ne souhaitait pas conduire elle-même sa voiture bleue dans la célèbre scène où elle retrouve Bill, un membre de l'équipe de tournage l'ayant prévenue que le véhicule était en mauvais état.

Crachats à la figure, étranglements

Refusant de faire appel à une cascadeuse, le réalisateur a forcé sa star à conduire la voiture, à toute vitesse. Uma Thurman a eu un violent accident, où elle a cru perdre l'usage de ses jambes. A ce jour, elle explique sentir encore des douleurs dans son cou et ses genoux. "On a eu une énorme engueulade, je l'ai accusé d'essayer de me tuer."

Durant tout le tournage, Tarantino s'est porté volontaire pour faire subir à l'actrice les pires humiliations que son personnage, Beatrix Kiddo, devait supporter à l'écran: crachats à la figure, étranglements, etc.

"Tu ne mérites pas de te prendre une balle"

Le metteur en scène multi-oscarisé a expliqué en octobre avoir été au courant depuis de longues années des agissements de Harvey Weinstein, maintenant accusé de harcèlement sexuel, agressions ou de viols par une centaine de femmes. "J'en savais suffisamment pour réagir plus que ce que j'ai fait", a-t-il reconnu.

Pour la fête de Thanksgiving, Uma Thurman avait posté sur Instagram une capture d'écran de la fameuse scène de conduite dans la voiture. Avec le hashtag #Metoo elle y expliquait avoir été victime d'agressions sexuelles, et souhaitait un joyeux Thanksgiving à tous. "Sauf à toi Harvey", précisait-elle. "Je suis content que (ta chute) soit lente - tu ne mérites pas de te prendre une balle."

M. R. avec AFP