BFMTV

David Leitch nous raconte les coulisses de Hobbs & Shaw, Deadpool et John Wick

David Leitch, le réalisateur de Hobbs & Shaw, Deadpool 2 et John Wick

David Leitch, le réalisateur de Hobbs & Shaw, Deadpool 2 et John Wick - Emma McIntyre - Getty Images North America - AFP

Co-créateur de John Wick et réalisateur d'Atomic Blonde et Deadpool 2, David Leitch raconte les coulisses du premier spin-off de Fast & Furious et revient son travail avec Brad Pitt, les sœurs Wachowski et... Céline Dion.

La saga Fast & Furious, qui nous a habitués à la démesure, a connu l’été dernier dans le spin-off Hobbs & Shaw (en vidéo le 11 décembre) un des retournements les plus inattendus de l’histoire du cinéma. Le psychopathe Deckard Shaw, campé avec beaucoup d'autodérision par Jason Statham, a désormais rejoint le camp du bien. "Ce qui est vraiment bien avec l’univers Fast & Furious, c’est qu’il peut se réinventer à chaque film", précise David Leitch, réalisateur de Hobbs & Shaw

"Chris Morgan [le scénariste de la série, NDLR] excelle dans ce domaine", précise-t-il. "Fast & Furious parlait au début de courses de rue et maintenant c’est devenu une série d’action et d’espionnage complètement outrancière avec des voitures et des gens sexy. Donc transformer ce psychopathe, ce criminel de Deckard Shaw en potentiel héros coule de source pour Chris Morgan. Et Jason est sympathique. Quand on explore l’histoire de Shaw, on comprend pourquoi il peut se racheter."

La mégastar Dwayne Johnson, de son côté, a aussi pu s’approprier davantage son personnage: "En tant que producteur, Dwayne avait hâte d’explorer ses racines samoanes à l’écran. Il pensait que ce serait le sujet parfait pour mieux comprendre Hobbs", souligne David Leitch. "J’ai fait de mon mieux pour inviter [sur le plateau] les meilleurs conseillers culturels pour m’assurer que nous étions le plus authentique et respectueux possible. On s’est beaucoup appuyés sur Dwayne pour les détails de certaines scènes. Pour le Siva tau [danse traditionnelle des Samoa utilisée dans le climax du film, NDLR], qui lui est chère, il s’est personnellement impliqué dans la chorégraphie avec les conseillers culturels."

"C’est une maxi-réalité"

Depuis ses débuts, la saga Fast & Furious a imaginé les courses poursuites les plus insensées du cinéma d’action. Dans le huitième volet, sorti en 2018, les héros pourchassent en voiture un… sous-marin. Y a-t-il une limite à ne pas franchir?

"Il doit y en avoir une, qu’on doit sans cesse être en train de frôler", s’amuse David Leitch. "Il y a des scènes [dans Hobbs & Shaw] où ils sautent d’immeubles et je me demandais si le public allait nous suivre. Nous voulons que le public s’amuse et nous ne nous prenons pas trop au sérieux. Ce n’est pas vraiment une satire [...] Nous voulions faire un film où ce nouvel univers cinématographique des super-héros puisse cohabiter avec ce que la série des Fast a créé. C’est une maxi-réalité." 

C’est aussi la marque des blockbusters signés David Leitch. Co-créateur de John Wick (2014), il a également réalisé Atomic Blonde (2017) et Deadpool 2 (2018), des films marqués par des scènes d’action aussi impressionnantes qu’exagérées. C’est pendant le tournage d’Atomic Blonde qu’il a dû mettre en image la scène la plus difficile de sa carrière:

"La bagarre avec Charlize [Theron] dans les escaliers a été mon plus grand défi: il a fallu monter ces huit-neuf minutes de combat pour que ça ait l’air d’un plan-séquence alors qu’il y a 40 coupures dans la scène! Il y avait un défi avec les effets spéciaux et les cascades, mais aussi avec Charlize: il est rare d’avoir une actrice qui accepte de se donner autant. Elle l’a fait parce qu’elle savait que c’était ce qu’il y avait de mieux pour l’histoire et le personnage."

Brad Pitt, Céline Dion et Keanu Reeves

David Leitch sait de quoi il parle. Installé à Hollywood depuis le milieu des années 1990, il a gravi les échelons un à un. Et côtoyé les plus grandes stars. Doublure de Jean-Claude Van Damme sur Réplicant, il noue une amitié durable avec Brad Pitt sur le tournage de Fight Club de David Fincher: "Ce film m’a permis de rencontrer Brad", confirme-t-il. "J’ai pu ensuite continuer de travailler avec lui - ce qui est génial -, mais je n’ai pas fait grand chose [sur Fight Club]. Brad est un type plutôt doué." 

Ils se sont ensuite retrouvés pour Ocean's Eleven (2001), Troie (2004) ou encore Mr. et Mrs. Smith (2005) - et plus récemment dans Deadpool 2. Proche collaborateur des sœurs Wachowski, David Leitch a aussi contribué à l’élaboration des cascades de Matrix Reloaded (2003), Matrix Revolutions (2003) et Speed Racer (2008). Il a aussi donné dans le péplum avec 300 (2006) et dans la comédie potache Very Bad Trip (2009). L’année dernière, il a signé le clip Ashes de Céline Dion, qui accompagnait la sortie de Deadpool 2

"Je me souviens d’une artiste belle, drôle, qui n’appartient pas à notre monde. Elle est charismatique et maladroite. Elle a beaucoup de second degré. Et quand les projecteurs sont braqués sur elle, quand son micro est prêt, elle se transforme et on comprend instantanément pourquoi elle est une si grande star. Lors de la première prise, un des techniciens a été si ému qu’il a pleuré!" 

David Leitch prépare déjà la suite. Keanu Reeves, son ami depuis près de vingt ans, pourrait ainsi intégrer la franchise Fast & Furious: "On a eu des discussions pour qu’il rejoigne cet univers dès [Hobbs & Shaw]. On en a beaucoup parlé. J’espère qu’il pourra jouer avec nous dans cette cour de récré. Il devrait beaucoup s’y plaire."

Jérôme Lachasse avec Pauline Ducamp