BFMTV

Fast & Furious - Hobbs & Shaw: comment Dwayne Johnson a imposé la culture hawaïenne à Hollywood

Dwayne Johnson dans Hobbs & Shaw

Dwayne Johnson dans Hobbs & Shaw - Copyright Universal Pictures

Dwayne Johnson rend hommage à ses racines polynésiennes et hawaïennes dans ses blockbusters. Le dernier exemple en date: Hobbs & Shaw, le premier spin-off de Fast & Furious au cinéma le 7 août.

Champion incontesté du box-office mondial avec son sourire bright, ses muscles impressionnants et ses blockbusters estivaux, Dwayne Johnson creuse depuis quelques années un sillon plus personnel.

Depuis Vaiana: La Légende du bout du monde, l'ancien catcheur évoque dans ses films la culture polynésienne de ses ancêtres. En attendant son biopic sur le roi Kamehameha Ier, fondateur du royaume d'Hawaï en 1810, Dwayne Johnson a réussi à glisser dans Hobbs & Shaw, le premier spin-off de Fast & Furious, un hommage aux îles Samoa, dont il est originaire.

Dans une scène particulièrement forte, la star exécute le Siva tau, la danse de l'équipe des Samoa, puis se lance dans un discours très inspirant dans sa langue maternelle pour intimider son ennemi Brixton Lane (Idris Elba). Une séquence qui a fait pleurer la propre mère de l'acteur: "Elle ne m'avait jamais entendu parler aussi longtemps samoan", s'est souvenu Dwayne Johnson dans une interview accordée au Los Angeles Time.

"Qui aurait cru qu'on allait sauver le monde ici?"

Au cours de cet affrontement, Hobbs et ses frères utilisent des lances et des gourdins: "On va se battre avec l'héritage familial, à l'ancienne. Qui aurait cru qu'on allait sauver le monde ici?", lance-t-il ainsi. "C'était une manière d'honorer une culture dont je suis très fier et qui m'a appris des valeurs qui me guident depuis des années", a déclaré Dwayne Johnson dans le Los Angeles Time à propos de cette scène.

Le scénario de Hobbs & Shaw met en scène les retrouvailles du personnage de Hobbs avec la culture polynésienne qu'il a dû abandonner après une brouille familiale. Persona non grata sur son île natale, Hobbs doit retourner chez lui pour sauver le monde d'un virus mortel. Il en profite pour se réconcilier avec son frère ("uso" en polynésien), Jonah, incarné par l'acteur maori Cliff Curtis.

"C'est un petit secret que j'ai avec Disney"

Dans Vaiana: La Légende du bout du monde, Dwayne Johnson incarne un rôle bien différent. L'acteur prête sa voix au célèbre demi-dieu Maui. Un personnage haut en couleurs qui lui ressemble - et qui a été inspiré par son grand-père le Grand Chef Peter Maivia de Samoa: "C'est un petit secret que j'ai avec Disney", avait-il indiqué sur Instagram au moment de la sortie du film. Très important dans la carrière de The Rock, Vaiana est le premier film où l'acteur évoque ses racines polynésiennes. Son accent américain lors des scènes où il parle samoan et maori a cependant suscité quelques critiques.

Les tatouages de l'acteur témoignent aussi de ses origines samoanes. Chacun détient une symbolique particulière. Les vagues qui ornent sa poitrine représentent ainsi le passé, le présent et le futur. Les deux yeux - nommés "o mata e lua" - symbolisent ses ancêtres qui accompagnent sa vie. Son tatouage d'une carapace de tortue lui offre enfin une protection contre les esprits mauvais.

"Le peuple polynésien est prêt à mourir ici pour protéger cette terre"

Souvent présenté dans la presse américaine comme un potentiel candidat à l'élection présidentielle, Dwayne Johnson s'implique de plus en plus dans la vie hawaïenne. Le 24 juillet dernier, l'acteur s'est ainsi rendu à la montagne sacrée Mauna Kea, pour protester contre le projet de construction d'un télescope sur cette terre où les Hawaïens ont l'habitude d'enterrer le cordon ombilical des nouveaux-nés.

"Ce que j’ai réalisé aujourd’hui, c’est que le problème est plus grand que ce télescope. C’est toute l’humanité, la culture. C’est notre peuple, le peuple polynésien, qui est prêt à mourir ici pour protéger cette terre... Cette terre très sacrée qu’ils croient si puissante", a-t-il déclaré ce jour-là, selon La Première. Des propos réitérés quelques jours plus tard sur le plateau de Tonight Show de Jimmy Fallon.

Le prochain défi de The Rock sera de taille: incarner le roi Kamehameha Ier dans un film signé Robert Zemeckis, le réalisateur de Forrest Gump et Retour vers le futur. Intitulé The King, ce long-métrage épique a été écrit par Randall Wallace, déjà auteur du scénario de Braveheart de Mel Gibson.

Le projet, qui a été béni par un prêtre hawaïen en 2017, retracera l'épopée de Kamehameha Ier, connu pour avoir unifié les îles hawaïennes au début du XIX siècle. Dwayne Johnson travaille sur ce projet très personnel depuis 2001, année de ses débuts dans le cinéma.

Jérôme Lachasse