BFMTV

"Army of the Dead": Zack Snyder réinvente le film de zombies sur Netflix

Dave Bautista dans "Army Of The Dead"

Dave Bautista dans "Army Of The Dead" - Netflix

Après une décennie passée à tourner des films de super-héros, le réalisateur revient aux zombies. Il évoque les coulisses de son nouveau long-métrage, et son préquel, avec Jonathan Cohen.

Quelques semaines après avoir dévoilé sa version de Justice League, Zack Snyder revient sur le devant de la scène avec Army of the Dead, ample film d'action (2h30) disponible à partir de ce vendredi sur Netflix et dont l'ambition est de renouveler le genre, très rebattu, du film de zombies.

Le réalisateur, qui a pu se faire un nom à Hollywood en 2004 avec son remake de Zombie de George Romero, a passé les deux dernières décennies à mûrir l'idée d'Army of the Dead. Comme son prédécesseur, il livre avec ses zombies lâchés sur le strip de Las Vegas une critique de la société de consommation:

"Quand vous allez à Vegas, vous êtes déjà presque un zombie", explique le réalisateur à BFMTV, en mimant le geste d'une main actionnant la manette d'une machine à sous. "On erre sans but dans cet endroit où il n'y a ni jour ni nuit. Et Las Vegas, c'est aussi la ville du pêché, l'incarnation de l'enfer sur Terre, ou du paradis, tout dépend de quel point de vue on se situe!"

Dans la lignée d'Aliens, le retour

La capitale du vice devient dans le film de Snyder le terrain de jeu d'un groupe de mercenaires engagé pour infiltrer la ville et mettre la main sur des millions de dollars cachés dans un coffre-fort du célèbre Strip. Ils n'ont que quelques heures devant eux avant qu'une bombe nucléaire ne soit lancée pour débarrasser les lieux de ses habitants.

Hommage aux films d'action des années 1980, Army of the Dead est un film d'action trépidant et brutal qui s'inspire d'œuvres cultes comme New York 1997, La Planète des Singes ou encore Aliens le retour, auquel il emprunte la structure narrative. Certains personnages semblent aussi tirés du film coréen Dernier Train pour Busan. Avec ce film ample (2h30), Snyder semble vouloir livrer le film de zombies ultime:

"En faisant L'Armée des Morts, je me suis plongé dans le genre et ses clichés", explique encore Zack Snyder. "J'ai développé cette idée d'une épidémie zombie où les zombies s'échappent de la zone 51 [où le gouvernement ferait des expériences secrètes, selon une rumeur, NDLR], puis atterrissent à Las Vegas."

Contrairement aux zombies de George Romero, ceux de Snyder se déplacent vite. Ils agissent comme une meute de loups. Le réalisateur leur prête aussi une forme d'intelligence, ou d'instinct: les mercenaires doivent leur laisser un tribut pour avancer dans la ville. Les zombies de Snyder sont aussi accompagnés par des animaux transformés, dont le plus impressionnant est le fameux tigre zombie aperçu dans la bande-annonce.

La suite avec Jonathan Cohen

Lassé par le genre après L'Armée des morts, Zack Snyder a failli ne jamais réaliser Army of the Dead. Il a envisagé de confier la tâche à un autre, puis "pour tout un tas de raisons, on n'a pas pu le faire", raconte la productrice Deborah Snyder, son épouse: "Le budget était trop important. La personne qu'on avait choisie était trop jeune. Ce n'était pas le bon timing."

Après dix années passées du côté des super-héros de DC, Zack Snyder s'est repenché récemment sur cette histoire qui revêt en réalité pour lui une dimension sentimentale. Premier long-métrage depuis qu'il a dû quitter la réalisation de Justice League en 2017, après le suicide de sa fille, Army of the Dead raconte aussi les relations compliquées entre un père dur à cuire (Dave Bautista) et sa progéniture (Ella Purnell).

C'est cette dimension sentimentale qui a séduit Dave Bautista, ancien catcheur devenu acteur dans notamment Les Gardiens de la Galaxie et Spectre. Le colosse ne voulait pas participer à ce qu'il croyait être "juste" un film de zombies: "Lorsque j'ai découvert l'existence de ce projet (...) j'ai été touché et surpris par la dimension mélodramatique de l'histoire, et les relations entre les personnages", a-t-il déclaré.

"J'ai eu l'occasion de faire beaucoup de films avec beaucoup d'action, mais je n'ai jamais fait de film où j'ai pu montrer l'étendu de ma palette d'acteur", a indiqué le comédien, qui a néamois fait forte impression dans Blade Runner 2049, où il apparaît brièvement dans la peau d'un réplicant vieillissant.

Netflix veut lancer avec Army of the Dead une franchise et a déjà validé une série animée dérivée ainsi qu'un prequel, dans lequel joue notre Jonathan Cohen national. "Je suis à l'origine de l'histoire de ce film", confie Snyder. "Je voulais vraiment qu'elle ait une dimension internationale. Je voulais que ce soit une espèce de farce européenne. Avec ce personnage de détective français, le film ne pouvait être que plus important! [Jonathan Cohen] fait un super boulot dans le film! C'est une comédie romantique! C'est le film parfait pour accompagner Army of the Dead, qui est ce gros film de zombies et d'action un peu brutal!"

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV