BFMTV

Christopher Nolan nous parle de "Tenet", le blockbuster qui doit sauver le cinéma

John David Washington et Christopher Nolan dans "Tenet"

John David Washington et Christopher Nolan dans "Tenet" - Copyright © 2020 Warner Bros. Entertainment Inc. All Rights Reserved. / Melinda Sue Gordon

En salles ce mercredi 26 août, le très attendu Tenet est annoncé comme le film qui sauvera les salles désertées par le public en raison de la pandémie. BFMTV a rencontré le réalisateur du blockbuster.

Tenet, le nouveau film de Christopher Nolan annoncé comme le sauveur des salles désertées depuis le début de la pandémie, sort ce mercredi 26 août. Porté par John David Washington, Robert Pattinson, Elizabeth Debicki, Kenneth Branagh et Michael Caine, Tenet est une superproduction à 200 millions de dollars au pitch mystérieux mêlant des éléments surnaturels à un récit d'espionnage dans la lignée des James Bond - et pour les besoins duquel Nolan a encastré dans un entrepôt un véritable Boeing 747 en feu.

"J'ai grandi comme beaucoup de personnes de ma génération avec James Bond, ces thrillers d'espionnage qui nous faisaient voyager. Ils nous permettaient de nous évader. J'adore cet aspect-là du film d'espionnage, ainsi que leur glamour. J'adorais le fait d'aller dans une salle de cinéma et de pouvoir voyager à travers le monde, de découvrir des endroits que je n'aurais jamais eu l'occasion de visiter", raconte Christopher Nolan à BFMTV. "Avec Tenet, j'ai voulu retrouver l'excitation qui accompagnait ce genre de films, cette sensation de ne pas savoir où le film vous conduit."

Tenet a été tourné dans sept pays différents, du Danemark en Italie en passant par l'Estonie, l'Irlande et l'Inde. "J'ai essayé de filmer ces lieux du mieux possible pour que le public, dans les salles de cinéma, puisse avoir l'impression de voyager et d'y être", ajoute le réalisateur, qui privilégie toujours les décors réels aux écrans verts et aux studios. "Quand vous êtes confronté à la réalité, avec Mère Nature et ce que les individus ont créé, de nouvelles opportunités cinématographiques s'offrent à vous. Le monde est bien plus riche qu'un écran vert ou qu'un décor de cinéma. C'est très inspirant."

Manipulation du temps

Le temps, thématique majeure du cinéma de Nolan, occupe une fois n'est pas coutume une place importante dans Tenet. L'intrigue suit un agent secret mandaté pour arrêter une troisième guerre mondiale grâce à une technologie d'inversion du temps. Comme pour Interstellar, le réalisateur s'est appuyé sur des travaux du physicien théoricien Kip Thorne sur la marche du temps pour apporter une base réaliste à son histoire.

Pour Nolan, qui réfléchit dans Tenet aux conséquences d'une manipulation du passé sur le présent, il s'agit surtout de jouer avec les attentes du public - et de renouveler le plaisir de découvrir un film au cinéma: "J'ai toujours été intéressé par la relation entre un film et la manière dont le public comprend l'écoulement du temps à l'écran, par les ajustements que l'on peut faire à la structure narrative, et comment ceux-ci peuvent affecter la compréhension du spectateur". Rendez-vous à partir du 26 août pour découvrir quels sorts le magicien Nolan cache dans sa manche - et si Tenet sauvera bien les salles de cinéma.

Claire Fleury avec Jérôme Lachasse