BFMTV

Attentats: Madonna improvise un mini-concert place de la République

La chanteuse s'est rendue, mercredi soir place de la République à Paris, après son concert à l'AccorHotels Arena. Elle y a interprété quelques titres, en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre.

"Je vais chanter quelques chansons place de la République, rejoignez-moi", c'est par ces quelques mots postés sur Twitter que Madonna a prévenu ses fans. Vers minuit, après son concert à Bercy, la star a donné un mini-concert acoustique improvisé devant quelques dizaines de personnes face au mémorial des attentats place de la République à Paris.

"Elle voulait rendre hommage, elle adore cette ville. C'était magique. Je n'oublierai jamais ça", a déclaré le guitariste de Madonna, Monte Pittman. "Après le concert, elle a dit 'venez avec nous. Faisons tout ce qu'on peut. Je suis là pour aider'", a-t-il ajouté.

Vêtue d'une doudoune, capuche en fourrure sur la tête, accompagnée à la guitare, la chanteuse américaine a entonné ses chansons Like a prayer, Ghosttown et la chanson Imagine de John Lennon, selon des témoins.

Des vidéos postées sur les réseaux sociaux la montrent en train de chanter aux côtés de son fils David, 9 ans, dans ce lieu symbolique d'hommage aux victimes. La cinéaste Agnès Varda et le musicien Woodkid étaient également présents, selon des témoignages sur Twitter. La diva a ensuite quitté la place de la République peu avant 01h00 du matin.

"Le pouvoir de l'amour est plus fort"

Plus tôt dans la soirée, Madonna s'était produite sur la scène de l'AccorHotels Arena. Un concert ponctué d'hommages aux victimes des attentats et à Paris. "Je pense à ce qui est arrivé il y a maintenant presque un mois", a-t-elle ainsi lancé, visiblement émue face au public. "Le coeur de Paris et le coeur de la France battent dans le coeur de chaque ville!", s'est-elle encore exclamée. "Nous sommes un seul coeur et notre coeur peut battre à l'unisson", a poursuivi Madonna, ajoutant: "le pouvoir de l'amour est plus fort que l'amour du pouvoir!".

R. I. avec AFP