BFM Paris

"Paris s’enlaidit avec une constance effrayante": Dati s’en prend aux aménagements urbains d’Hidalgo

Rachida Dati, maire LR du VIIe arrondissement de Paris, le 3 juin 2020 à Paris

Rachida Dati, maire LR du VIIe arrondissement de Paris, le 3 juin 2020 à Paris - Thomas SAMSON © 2019 AFP

La maire (LR) du 7e arrondissement a taclé ce mercredi au Conseil de Paris l'évolution de l'urbanisme et des aménagements dans la capitale.

L'esthétique est l'un des thèmes de la semaine à Paris. La mairie a décidé de lancer une grande concertation, autour de spécialistes et de citoyens, pour réfléchir aux aménagements futurs et au mobilier urbain de la capitale. Rachida Dati, maire (LR) du 7e arrondissement et rivale d'Anne Hidalgo lors des dernières élections municipales, s'est emparé une nouvelle fois de de ce sujet ce mercredi au Conseil de Paris. Pour l'élue, le constat est simple: "Paris s'enlaidit avec une constance effrayante".

"La saleté, les tags, l'affichage sauvage, le mobilier urbain dégradé sont devenus le paysage classique et permanent de tous les Parisiens", a-t-elle relevé, avant de s'adresser directement à Anne Hidalgo. "Votre majorité municipale détruit les espaces verts, dénature les places historiques de la ville (place de la République, place de la Bastille, place de la Nation). Sous prétexte de les réinventer, vous paralysez des pans entiers de Paris". Et l'élue de lancer: "Vous êtes pour la cancel culture. 'Cancel Paris', c'est ça votre slogan".

Les coronapistes en ligne de mire

L'élue a notamment pris l'exemple des urinoirs ou encore des coronapistes, apparues dans le paysage parisien au lendemain du confinement.

"Vous avez imposé aux Parisiens des aménagements prétendument provisoires mais devenus pérennes", avec "des couloirs dessinés en dépit du bon sens". "Un danger avéré pour les piétons, les personnes à mobilité réduite et les cyclistes eux-mêmes", a-t-elle souligné.

"Je ne vois pas émerger chez vous de pensée de la transformation, de la modernité", a répondu Emmanuel Grégoire, Premier adjoint à la mairie. L'intéressé estime que la direction prise par la ville de Paris sur le plan de l'urbanisme est similaire à celle des autres grandes villes.

Selon Anne Hidalgo, les aménagements effectués à Paris ces dernières années vont dans le sens de la modernité. L'édile cite notamment les nouveaux kiosques à journaux, un "modèle apprécié par les Parisiens", que l'on retrouve aujourd'hui dans "une ville patrimoniale comme Versailles".

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions