BFM Paris Île-de-France
Paris Île-de-France

Paris: la maire du 9e veut tester le stationnement payant des deux-roues motorisés

Motards et scootéristes devront certainement bientôt payer pour se garer dans Paris

Motards et scootéristes devront certainement bientôt payer pour se garer dans Paris - AFP

Delphine Bürkli proposera la semaine prochaine au Conseil de Paris une phase de test pour évaluer l'impact du stationnement payant des motos, scooters et autres deux-roues motorisés.

La question du stationnement payant des deux-roues motorisés à Paris est sur la table depuis plusieurs années, mais la mesure pourrait bientôt se concrétiser. Après s'y être longtemps opposée, Anne Hidalgo avait déclaré au cours de sa campagne y être "plutôt favorable". Sans pour autant annoncer d'échéance.

Mais la maire (divers droites) du 9e arrondissement entend aujorud'hui accélérer le processus et réclame une expérimentation dans son arrondissement. Comme elle l'explique Le Parisien, Delphine Bürkli rappelle qu'il s'agissait de l'un de ses engagements lors des élections municipales. Selon elle, cette mesure permettrait de "mettre fin à cette anarchie qui existe sur l'espace public".

Pour rappel, motos, scooters et autres deux-roues motorisés peuvent actuellement stationner sur une place dédiée ou sur une place pour voiture.

Un test soumis au Conseil de Paris la semaine prochaine

Delphine Bürkli proposera ainsi que soit lancée une phase de test de stationnement payant des deux-roues motorisés dans son arrondissement, dans le but d'évaluer l'impact d'une telle mesure. Sa proposition sera soumise au Conseil de Paris la semaine prochaine.

Pour appuyer sa proposition, la maire du 9e arrondissement s'est rendue à Charenton et Vincennes, dans le Val-de-Marne, les deux seules villes franciliennes où le stationnement des deux-roues est payant depuis 2018 et où selon elle les "retours sont très positifs". Delphine Bürkli propose des tarifs de stationnement qui resteraient "très bas", de l'ordre de cinq euros par mois pour les résidents.

La maire du 9e regrette que les états généraux du stationnement qui portaient notamment sur cette question du stationnement des deux-roues n'ait donné lieu à aucune conclusion. En décembre dernier, David Belliard, maire-adjoint en charge des transports assurait que "rien n'était encore arbitré" mais que les choses se décanteraient "au début de l'année".

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions