BFMTV

Vague de chaleur: comment aider les plus petits à supporter les températures?

À Palavas-les-Flots dans le Sud de la France, les enfants profitent de la mer pour se rafraîchir en cette période de forte chaleur

À Palavas-les-Flots dans le Sud de la France, les enfants profitent de la mer pour se rafraîchir en cette période de forte chaleur - PASCAL GUYOT / AFP

Alors que la France connaît actuellement des températures au-dessus des normales de saison, il est important de garder en tête les bons réflexes pour aider les enfants à supporter la chaleur.

Les températures continuent de grimper dans l’Hexagone ce mardi pour atteindre des seuils parfois jamais atteints localement pour cette période de l’année. Il est nécessaire de se prémunir pour éviter tout soucis de santé lié à la chaleur. Les enfants font partie des publics les plus vulnérables.

Gare à la déshydratation

En 2019, l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA) dressait une liste de recommandations à prendre en compte "pour la sécurité et la santé des bébés et des jeunes enfants."

Parmi les risques à éviter, la déshydratation se hisse en haut du classement. Les parents doivent donc s’assurer que les enfants boivent suffisamment d’eau et il est conseillé d’utiliser un brumisateur "pour rafraîchir le corps des bébés" et de placer les nourrissons "dans une pièce fraîche si possible."

"En cas de déplacement en voiture la température peut rapidement être élevée, supérieure à 30°C: penser à bien aérer et proposer à boire", poursuit l’AFPA.

Comme la température peut rapidement être élevée à l'intérieur des voitures, c’est là que le risque de déshydratation est le plus important.

Si la chaleur comprend des risques importants pour les enfants, il faut aussi faire attention au soleil. Pour cela, l’AFPA recommande de ne pas exposer les enfants aux rayons du soleil entre 11h et 17h et de les protéger des rayons UV avec des vêtements couvrants, des couvre-chefs et des lunettes de soleil.

Baignade: oui, mais attention aux noyades

Les activités nautiques peuvent être un bon moyen pour se rafraîchir, mais il ne faut pas quitter les enfants des yeux pour ne pas qu'ils se noient. L'AFPA met aussi en garde contre l'utilisation des bouées.

"La taille des bouées ne correspond pas toujours à la morphologie de l'enfant. De plus, l'enfant peut se retrouver "tête en bas" sans pouvoir se retourner", détaillent les pédiatres.

L'AFPA encourage plutôt les maillots flotteurs ou bouées de type "puddle jumper", qui "ne présentent pas le risque de pouvoir se dégonfler et ne peuvent pas être retirés de l'enfant."

Avec les femmes enceintes et les personnes âgées, les enfants font partie des publics les plus vulnérables face aux fortes températures.

Margot Hutton