BFMTV

Vague de chaleur: que manger lorsque les températures augmentent?

Un salade estivale, composée de melon, pastèque, feta (Photo d'illustration).

Un salade estivale, composée de melon, pastèque, feta (Photo d'illustration). - Kimberly Coleman - Flickr - CC Commons

L'été s'installe et le thermostat va continuer de grimper jusqu'à mercredi en France. Mais en plein été, comment adapter son alimentation et quels aliments privilégier pour ne pas souffrir de la chaleur?

Du soleil et des températures écrasantes sont encore attendus en ce début de semaine en France. S'il est encore trop tôt pour pouvoir parler de canicule, le mercure devrait aisément dépasser la barre des 30°C un peu partout. 37.1°C ont dailleurs déjà été enregistrés dimanche à Perpignan: du jamais vu à cette période de l'année.

Ces conditions météorologiques peuvent vite être difficiles à supporter. Elles peuvent même venir bouleverser nos habitudes alimentaires. Alors comment se nourrir et quels aliments privilégier quand il fait (très) chaud?

· Faire un trait sur boissons alcoolisées, cafés et sodas

L'un des principaux risques liés aux fortes chaleur est le risque de déshydratation. Lorsque le thermostat grimpe, il est évidemment recommandé de boire régulièrement sans attendre d'avoir soif, particulièrement si vous pratiquez une activité physique.

Mais gare à ce que vous choisissez de boire. Il est recommandé d'éviter les boissons à base de caféine qui ont un effet diurétique, les sodas ou encore les boissons alcoolisées, qui donnent l'impression de désaltérer mais qui ont en réaité un effet inverse.

En plein été, les sources de protéine ne doivent pas être négligées. Il peut ainsi être intéressant d'ajouter un oeuf, un peu de jambon ou de poisson à un plat riche en fibres ou une salade. Les aliments gras ou sucrés sont cependant proscrits, tout comme le pain, les biscuits apéritifs ou encore la charcuterie. Les viandes rouges sont également à éviter.

· Se jeter sur les aliments riches en eau

Dans ses recommandations pour lutter contre la chaleur publiées en août 2020, l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire alimentaire nationale) incite à privilégier les aliments riches en eau, tels que les fruits et les légumes. Les pastèques, melons, pamplemousses, fraises, pêches, tomates, courgettes ou encore les concombres sont parfaits en cette période de l'année, car ils sont en majorité constitués d'eau, de vitamines et de fibres.

Une bonne idée, pour rester au frais, peut être de les assortir en salades composées. Ainsi, les combinaisons sont multiples: mélanges sucré-salé, produits frais, assortis d'un peu de viande fumé ou encore de fromage de brebis. Pour des repas un peu plus consistants, les quiches peuvent aussi représenter un bon compromis.

· Privilégier gaspacho et soupes froides

De manière générale, les repas légers et froids sont à privilégier. Pour cela, le gaspacho (une soupe froide de légumes mixés), le smoothie ou les jus de fruit frais peuvent être des idées rafraîchissantes et saines.

"Pour diversifier les apports en eau, n’hésitez pas à consommer des eaux aromatisées, à ajouter quelques gouttes de jus de citron dans l’eau ou encore boire du thé ou des soupes froides", conseille aussi l'Anses sur son site internet.

· Les laitages ne sont pas à exclure

En cas de fortes chaleurs, les laitages ne sont pas à exclure, puisqu'ils contiennent entre 80 et 90% d'eau mais aussi un fort apport en calcium. Les yaourts, fromages blancs et les glaces (pas trop sucrées) peuvent ainsi être consommés

À choisir, il peut être préférable d'opter pour des laitages écrémés, qui contiennent davantage d'eau puisqu'ils sont allégés en matières grasses. Prudence toutefois: il est crucial, en cas de fortes chaleurs, de veiller à respecter la chaîne du froid afin de conserver la qualité des aliments. Le froid limite, voire stoppe, la prolifération des micro-organismes qui peuvent être à l’origine d’intoxications alimentaires.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV