BFMTV

Retrait de Trump de l'accord climat: "une erreur aux conséquences dramatiques" pour Hidalgo

La maire de Paris Anne Hidalgo a déploré jeudi soir la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'accord sur le climat, conclu à Paris en 2015. Présidente du C40 qui regroupe les plus importantes villes du monde, elle a assuré que ces villes appliqueront l'accord de Paris "quoi qu'il arrive".

Symboliquement, l'Hôtel de ville de Paris s'est illuminé en vert jeudi soir. Un message visuel adressé à Donald Trump, après sa décision de se retirer de l'accord de Paris sur le climat issu de la COP21 de 2015. La maire de Paris Anne Hidalgo a tenu a rappeler l'urgence face au dérèglement climatique qui touche directement les populations, y compris les Etats-Unis.

"Les conséquences du dérèglement climatique se font déjà sentir dans les grandes villes du monde: ouragans à la Nouvelle-Orléans et à New York, inondation à Paris, Houston et plus récemment Montréal, vagues de canicule mortelles à Sydney, pollution de l'air à Pékin, Delhi et dans toutes les grandes villes", a-t-elle souligné dans un communiqué. 

La maire de Paris a également rappelé que l'accord auquel ont participé 190 nations n'aurait "jamais vu le jour sans l'implication des Etats-Unis d'Amérique". La décision de Donald Trump de retirer son pays de l'accord de Paris est pour Anne Hidalgo "une erreur aux conséquences dramatiques fatale". 

Comme présidente du C40, un organisme qui réunit les 91 grandes villes du monde mobilisées pour le climat, Anne Hidalgo veut croire que l'accord sur le climat s'appliquera malgré tout. "Les grandes villes du monde - et notamment les douze villes américains membres du C40, sont et seront au rendez-vous de leurs responsabilités pour mettre en oeuvre l'Accord de Paris". 

Jeudi soir, de nombreux maires de grandes villes américaines ont eux aussi marqué leur opposition à la décision de Donald Trump. Les maires de Pittsburgh, Washington, New York ou encore Boston ont ainsi assuré qu'ils suivront malgré tout les objectifs fixés par l'accord de Paris. 

dossier :

Anne Hidalgo

Carole Blanchard