BFMTV

Après Irma, Collomb veut "apporter de l'eau dans tous les territoires"

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur - bertrand GUAY / AFP

Le ministre de l'Intérieur a affirmé que les forces déployées sur place avaient pour consigne d'apporter de l'eau et de rétablir la sécurité.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a affirmé ce dimanche que "la première consigne donnée" aux forces de sécurité est "de pouvoir apporter de l'eau dans tous les territoires" touchés par l'ouragan Irma, lors d'une déclaration depuis la place Beauvau, tout en appelant au calme. "Nous avons un million de litres d'eau. Le problème n'est pas de l'avoir, mais de la distribuer", a expliqué le ministre.

Il a défini "la sécurité" comme "deuxième consigne" adressée aux forces de l'ordre, en faisant état "d'un certain nombre de pillages". "Ensuite, dans les jours qui viennent, nous allons renforcer tout ce qui est d'ordre sanitaire", a-t-il souligné, en annonçant que l'hôpital de Saint-Martin était "à nouveau fonctionnel". Gérard Collomb a par ailleurs estimé à "quatre ou cinq jours" le délai pour le rétablissement de "communications normales" maritimes. "Mais la priorité, c'est de rétablir des conditions de vies normales sur l'île", a-t-il insisté.

1100 personnes sur place pour aider la population

Face à la colère exprimée par certains sinistrés et aux critiques d'une partie de l'opposition, qui ont jugé insuffisantes la préparation et la réaction des services de l'État, le ministre a également appelé "chacune et chacun à conserver son calme", tout en concédant que "c'est plus facile à dire lorsqu'on est ici" (en métropole, NDLR).

À l'unisson d'autres membres du gouvernement, il a assuré que 1100 personnes étaient sur place avant même le deuxième ouragan José, avant un doublement des effectifs décidé samedi soir par l'exécutif.

Une soixantaine de groupes électrogènes doivent parvenir ce dimanche à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, tandis qu'"un bateau partira mardi", rempli de "moyens logistiques, bulldozer et autres moyens du génie qui permettent de reconstruire", a-t-il encore précisé. Gérard Collomb a par ailleurs indiqué qu'une radio d'urgence, "pour informer la population", émettra dans la journée, ce qu'a confirmé Radio France dans un communiqué.

P.L avec AFP