BFMTV

Yémen: 71 morts et 98 blessés dans l'attentat revendiqué par Daesh 

Des hommes armés à Aden près des décombres en janvier 2016, après un attentat à la bombe qui avait eu lieu à proximité de la résidence du chef de la police Shalal Shaea. - Saleh Al-Obeidi - AFP

Des hommes armés à Aden près des décombres en janvier 2016, après un attentat à la bombe qui avait eu lieu à proximité de la résidence du chef de la police Shalal Shaea. - Saleh Al-Obeidi - AFP - -

Un attentat à la voiture piégée revendiqué par le groupe Etat islamique a tué 71 personnes et blessé 98 autres à Aden au sud du Yémen.

71 personnes ont été tuées et 98 autres blessées lundi 29 août dans un attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique contre un centre de recrutement de l'armée à Aden, grande ville du sud du Yémen, selon un nouveau bilan des sources médicales.

A lui seul, l'hôpital de Médecins sans frontières a indiqué dans un tweet avoir reçu 45 morts et 60 blessés:

Le kamikaze a fait exploser sa voiture au milieu d'un rassemblement de nouvelles recrues devant une école du nord de la ville, selon un responsable qui a précisé que le bilan pourrait s'alourdir. Il s'agit de l'attentat le plus sanglant à Aden depuis le début de la guerre au Yémen et il illustre les difficultés qu'ont les autorités à rétablir la sécurité à Aden, pourtant déclarée "capitale provisoire" du Yémen.

Le Yémen est en proie depuis mars 2015 à un conflit opposant d'un côté les forces loyalistes soutenues par une coalition menée par l'Arabie saoudite et, de l'autre, les rebelles Houthis soutenus par l'Iran.

la rédaction avec AFP