BFMTV

Syrie: la Turquie prête à "prendre le contrôle des jihadistes" de Daesh et de leurs proches, selon son ambassadeur en France

Les autorités kurdes ont annoncé dimanche que près de 800 proches de membres de Daesh se sont enfuis d'un camp de déplacés, profitant du chaos généré par l'intervention turque.

Alors que l'offensive turque contre les Kurdes au nord-est de la Syrie entre dans son sixième jour, près de 800 proches de membres de Daesh auraient fui un camp de déplacés situé dans cette zone, ont annoncé dimanche les autorités kurdes.

Une information que refuse de confirmer l'ambassadeur de Turquie en France, Ismaïl Hakki Musal, invité sur le plateau de BFMTV ce lundi matin. Selon lui, ces proches de membres de Daesh pourraient avoir été libérés volontairement par les Kurdes, dont les organisations sont considérées comme terroristes par la Turquie, et comme des partenaires par les Occidentaux dans la lutte contre Daesh.

"Notre gouvernement a fait une déclaration le 12 octobre dernier, qui consiste en la chose suivante: nous sommes prêts à prendre le contrôle de ces gens-là, des jihadistes, les membres de leurs famille. (...) Nous sommes prêts à assumer leur contrôle, leur encadrement dans le théâtre syrien jusqu'à ce qu'on trouve une solution, et négocier éventuellement avec les pays d'origine", a déclaré le diplomate sur BFMTV.

Embargo sur la vente d'armes à la Turquie

Selon les statistiques officielles kurdes, quelque 12.000 combattants de Daesh sont détenus dans les prisons des Kurdes et 12.000 étrangers sont accueillis dans des camps de déplacés.

Samedi, le gouvernement français a annoncé "suspendre tout projet d'exportation vers la Turquie de matériels de guerre susceptibles d'être employés dans le cadre de l'offensive en Turquie". Une décision qui n'a pas ébranlé la volonté du président turc, Recep Tayyip Erdogan. "Ceux qui pensent pouvoir nous contraindre à reculer avec ces menaces se trompent", a-t-il déclaré dimanche.

Dimanche à 22 heures, Emmanuel Macron a convoqué un conseil restreint de défense sur la Syrie, et a appelé la Turquie à cesser son attaque en Syrie.

Clarisse Martin