BFMTV

Turquie: Erdogan espère que "tout sera fini d'ici ce soir"

Recep Tayyip Erdogan tente d'éteindre l'incendie.

Recep Tayyip Erdogan tente d'éteindre l'incendie. - -

Le premier ministre turc souhaite un retour à la normale à Istanbul, après avoir promis la suspension du projet d'aménagement du parc Gezi, à l'origine de la contestation qui secoue le pays depuis début juin.

Donnant-donnant? Il a promis aux manifestants de suspendre le projet d'aménagement du parc Gezi. Alors Recep Tayyip Erdogan, premier ministre turc, souhaite que les manifestations s'achèvent "ce soir".

"J'espère que tout sera fini d'ici ce soir", a déclaré M. Erdogan dans un discours prononcé à Ankara ce vendredi, appelant une nouvelle fois les protestataires à évacuer rapidement les lieux, rappelant que des discussions sont en cours avec des "représentants des manifestants depuis deux jours".

"Si votre message concerne le parc Gezi, c'est bon, il a été reçu", a lancé le chef du gouvernement. "Il n'y a pas de travaux en cours, pourquoi donc est-ce que vous restez?"

Les manifestants décident ce soir de la suite du mouvement

Comme il l'a fait dans la nuit aux porte-parole des manifestants, M. Erdogan a renouvelé publiquement sa promesse de ne pas toucher au parc avant que la justice ne tranche définitivement son sort. "Nous attendrons la décision finale de la justice et quand ce sera fait, nous organiserons un vote public. Que puis-je dire d'autre?", a-t-il interrogé.

La plateforme Solidarité Taksim, principale coordination des associations qui occupent le parc, doit se prononcer officiellement vendredi en fin de journée sur ces dernières déclarations.

C'est en réponse au projet d'aménagement du parc Gezi d'Istanbul que la contestation s'est cristallisée depuis début juin en Turquie. Le mouvement a gagné d'autres villes, faisant 4 morts et près de 5000 blessés. Elle a pris une autre tournure, les manifestants dénonçant l'islamisation rampante de la société comme le durcissement du régime.


À LIRE AUSSI: >> Turquie: "le mouvement ne peut pas perdurer sous cette forme"

>> Turquie: la génération GTA manifeste à Istanbul

>> Turquie: Erdogan mise sur la force pour négocier le calme

V.D. avec AFP