BFMTV

Tunisie: un an après l'assassinat de Chokri Belaïd

L'opposant tunisien Chokri Belaïd a été assassiné le 6 février 2013 à El Menzah.

L'opposant tunisien Chokri Belaïd a été assassiné le 6 février 2013 à El Menzah. - -

L'anniversaire de la mort de Chokri Belaïd tombe juste deux jours après l'annonce de la mort de son assassin. Mais des questions perdurent.

La Tunisie se remet lentement d'une année tourmentée et commémore ce jeudi l'anniversaire de l'assassinat de l'opposant de gauche Chokri Belaïd.

Cette commémoration tombe deux jours après l'annonce de la mort de son assassin présumé. L'avocat de 48 ans, militant de tendance marxiste et panarabiste, farouche critique des islamistes, avait été assassiné le 6 février 2013 devant chez lui, dans un quartier résidentiel de Tunis.

Ce jeudi matin, près de 200 personnes, dont beaucoup en pleurs, étaient rassemblées sur le lieu où il s'est effondré après avoir été atteint de plusieurs balles, selon une journaliste de l'AFP sur place.

Une année difficile pour la Tunisie

Une grande affiche interrogeait: "Qui a tué Chokri Belaïd?". Car les autorités ont beau avoir annoncé mardi la mort dans une opération antiterroriste de son assassin présumé Kamel Gadhgadhi, des zones d'ombre entourent toujours le crime. "Ca a été une année difficile, pour nous et pour la Tunisie", a dit à l'AFP sa veuve, Basma Khalfaoui, présente sur place.

"Notre perte est vraiment très grande. La douleur persiste". "La vérité n'a pas été dévoilée", a-t-elle insisté. Kamel Gadhgadhi n'était qu'un exécutant et "il y a d'autres accusés. J'espère qu'ils ne vont pas être à leur tour tués", a-t-elle ajouté.

Un collectif d'avocats doit tenir jeudi une conférence de presse sur l'évolution de l'enquête, avant une veillée aux bougies sur l'avenue Habib Bourguiba, dans le centre ville de la capitale. Samedi, un rassemblement sur la tombe de Chokri Belaïd est prévu en milieu de journée, avant une marche vers cette même avenue. La nouvelle de la mort de Chokri Belaïd, connu pour son franc-parler et sa fougue, avait provoqué un séisme dans le pays.

A.D. avec AFP