BFMTV

CARTE INTERACTIVE - Syrie: état des lieux des forces en présence

BFMTV.com a dressé la carte des forces militaires en présence dans la région, du côté occidental et du côté syrien.

BFMTV.com a dressé la carte des forces militaires en présence dans la région, du côté occidental et du côté syrien. - -

Alors que des frappes franco-américaines en Syrie seront peut-être menées dans les prochains jours, BFMTV.com a dressé la carte des forces militaires en présence dans la région, du côté occidental et du côté syrien.

Les dirigeants du G20 se sont quittés vendredi soir, véritablement divisés sur la question syrienne et l'éventualité d'une intervention militaire sur place. Le président américain Barack Obama et son homologue russe Vladimir Poutine ont finalement parlé en tête à tête -alors qu'aucun entretien bilatéral n'était prévu au programme- mais ont campé sur leurs positions. Moscou continue de soutenir le régime de Damas et s'oppose toujours à toute intervention militaire en Syrie.

En face, les Etats-Unis, soutenus par la France, défendent l'idée d'une action mais sont dans l'attente d'un vote au Congrès américain. De plus, Barack Obama et François Hollande cherchent à réunir autour d'eux une coalition de soutien la plus large possible, afin d'appuyer leur potentielle intervention.

Frappes éloignées et ciblées

La porte-avions USS Nimitz transporte deux fois plus d'aéronefs que le Charles-de-Gaulle.
La porte-avions USS Nimitz transporte deux fois plus d'aéronefs que le Charles-de-Gaulle. © -

Mais malgré ces blocages politiques, des forces militaires occidentales ont d'ores et déjà été déployées sur place, en mer Méditerranée, à quelques kilomètres des côtes syriennes. Cinq destroyers américains et une frégate française ont ainsi été placés. Le gigantesque porte-avions américain Nimitz (photo ci-contre) fait route vers la mer Rouge et sera bientôt sur zone.

En cas d'intervention, grâce à leur flotte de guerre placée stratégiquement et leurs missiles très longue portée, les Occidentaux pourront donc mener des frappes éloignées et ciblées et atteindre plusieurs sites chimiques localisés en Syrie. Ils devront toutefois composer avec la base militaire russe de Tartous, en Syrie, qu'il faudra scrupuleusement éviter.

Enfin, malgré ces placements, la flotte occidentale ne pourra pas atteindre le site chimique de Deir ez-Zor, situé très à l'est du pays. Ce site n'est vulnérable qu'à une attaque aérienne.

See full screen


A VOIR AUSSI - Notre carte sur les pays favorables et hostiles à une intervention militaire en Syrie


>> Légende

En vert: les pays favorables à une intervention

En rouge: les pays hostiles à une intervention

En bleu: les pays qui sont favorables à une intervention uniquement dans le cadre de l’ONU

Olivier Laffargue et Harold Hyman