BFMTV

Menaces d'Al-Qaïda: Etats-Unis, Canada et Europe en état d'alerte

Le monde occidental en état d'alerte dans les pays musulmans

Le monde occidental en état d'alerte dans les pays musulmans - -

Les ambassades des Etats-Unis dans la plupart des pays arabes étaient fermées dimanche, à l'instar du Yémen où les mesures de sécurité ont été renforcées devant les chancelleries occidentales, de crainte d'attentats d'Al-Qaïda.

Les Etats-Unis ont annoncé la fermeture d'au moins 25 chancelleries au Moyen-Orient, y compris en Israël, ainsi qu'en Afghanistan et au Bangladesh, et la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne leur ont emboîté le pas en décidant de fermer leur ambassade à Sanaa au moins pour dimanche et lundi.

Le département d'Etat américain a diffusé un avis de prudence à l'attention de tous ses ressortissants dans le monde: des attentats sont possibles "particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord", et Washington a aussi insisté sur "la péninsule Arabique".

Réunion au sommet à la Maison Blanche

A la veille de la fermeture temporaire des ambassades américaines dans le monde arabe, en Israël ainsi qu'en Afghanistan et au Bangladesh, une réunion au sommet consacrée aux menaces terroristes d'Al-Qaïda s'est tenue samedi à la Maison Blanche.

Présidée par la conseillère pour la Sécurité nationale Susan Rice, cette réunion s'est déroulée en présence du secrétaire d'Etat John Kerry, du secrétaire à la Défense Chuck Hagel et de la secrétaire à la Sécurité intérieure Janet Napolitano. Y assistaient également les chefs de la CIA, du FBI et de l'Agence de sécurité nationale, ainsi que l'ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies.

Alerte globale de sécurité lancée par Interpol

Peu après les Etats-Unis, Interpol a lancé samedi une alerte globale de sécurité invitant à la plus grande vigilance tous les pays membres de l'organisation de coopération policière face à la menace d'Al-Qaïda.

Interpol a décidé de lancer son alerte "après une série d'évasions de prison dans neuf pays membres, parmi lesquels l'Irak, la Libye et le Pakistan", a annoncé dans un communiqué l'organisation internationale basée à Lyon (centre-est de la France).

Vigilance accrue au Yémen

Trois des principaux pays de l'Union européenne, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France, ont annoncé à quelques heures d'intervalle la fermeture dimanche et lundi de leur ambassade à Sanaa au Yémen, pays considéré comme l'un des bastions d'Al-Qaïda.

Ottawa a estimé de son côté que le risque le plus élevé concernait sa représentation diplomatique à Dacca, sans donner d'autres détails.

La fermeture de l'ambassade de France pourrait durer "plusieurs jours", a précisé le président français François Hollande: "Nous sommes informés directement et indirectement de menaces qui concerneraient nos implantations à l'étranger voire nos ressortissants, menaces venant d'Al-Qaïda".

M.G. et M. P. avec AFP