BFMTV

Accord pour une reprise des négociations entre Palestiniens et Israéliens

Le sénateur démocrate John Kerry.

Le sénateur démocrate John Kerry. - -

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a annoncé vendredi soir une réunion à Washington la semaine prochaine entre négociateurs palestiniens et israéliens pour relancer les pourparlers de paix, au point mort depuis près de trois ans.

Un espoir de paix au Proche-Orient? John Kerry a annoncé vendredi qu'une réunion aurait lieu la semaine prochaine à Washington entre négociateurs palestiniens et israéliens. Cette réunion aura pour but de relancer les pourparlers de paix, au point mort depuis près de trois ans.

Dans des déclarations à la presse à Amman, le secrétaire d'Etat américain a affirmé que le négociateur palestinien Saëb Erakat et son homologue israélienne Tzipi Livni se réuniront avec lui à Washington "pour entamer les pourparlers au cours de la semaine prochaine".

"J'ai le plaisir d'annoncer que nous sommes parvenus à un accord qui établisse la base d'une reprise des négociations sur le statut final entre Palestiniens et Israéliens", a notamment déclaré le ministre américain.

Sixième voyage de John Kerry dans la région

"Personne ne croit que les divergences de longue date entre les deux parties seront résolues du jour au lendemain ou juste effacées. Nous sommes conscients que face aux défis, il faudra faire des choix très difficiles dans les jours à venir", a-t-il souligné.

John Kerry s'est dit "toutefois, plein d'espoir, en raison du leadership courageux du président Abbas et du Premier ministre Netanyahu. Tous les deux ont choisi de faire des choix difficiles et les deux ont joué un rôle clé".

C’est le sixième voyage du secrétaire d'Etat américain dans la région, où il mène des efforts intenses pour relancer les négociations.

Le Hamas rejette l'accord

La ministre de la Justice et chef des négociateurs israéliens, Tzipi Livni, a salué l'annonce de John Kerry.

On a eu "de longs mois de scepticisme et de cynisme", a déclaré la ministre dans un communiqué. "Mais à présent, quatre ans de marasme diplomatique approchent de leur fin".

Catherine Ashton, le chef de la diplomatie européenne a "chaleureusement salué" vendredi soir l'accord de principe, louant le "courage" des deux parties et le travail du secrétaire d'Etat américain John Kerry.

De son côté, le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a rejeté cet accord, déniant la légitimité du président Mahmoud Abbas pour représenter les Palestiniens.

"Le Hamas rejette l'annonce de John Kerry sur la reprise des négociations", a déclaré un porte-parole du mouvement, Sami Abou Zouhri. Ce dernier a réaffirmé que "Mahmoud Abbas n'a aucune légitimité pour négocier au nom du peuple palestinien sur des questions fondamentales".

Emmanuel Bringuier avec AFP