BFMTV

Afghanistan: Etats-Unis et talibans signent un accord historique après 18 ans de guerre

Le représentant des Etats-Unis pour la paix en Afghanistan, Zalmay Khalilzad, et le chef militaire afghan Mullah Abdul Ghani Baradar signent un accord de paix à Doha, au Qatar, le 29 février 2020

Le représentant des Etats-Unis pour la paix en Afghanistan, Zalmay Khalilzad, et le chef militaire afghan Mullah Abdul Ghani Baradar signent un accord de paix à Doha, au Qatar, le 29 février 2020 - KARIM JAAFAR / AFP

Ce texte prévoit le retrait complet des forces américaines et alliées d'Afghanistan dans un délai de 14 mois. Les talibans se sont quant à eux engagés à ouvrir des négociations de paix avec le gouvernement afghan.

Les Etats-Unis et les talibans ont signé ce samedi un accord historique à Doha, au Qatar, qui ouvre la voie à un retrait total des troupes américaines après 18 ans de guerre et à des négociations de paix inédites interafghanes. Le négociateur américain Zalmay Khalilzad et le chef politique des talibans Abdul Ghani Baradar ont signé le texte et se sont serré la main, sous les applaudissements et des cris "Allah Akbar (Dieu est le plus grand)".

Cet accord prévoit le retrait de l'ensemble des troupes américaines et des pays alliés d'Afghanistan dans les conditions suivantes: après une réduction initiale qui verrait le nombre de soldats descendre à 8600 sous 135 jours après la signature de l'accord, les Etats-Unis et leurs alliés "achèveront le retrait des forces restantes en Afghanistan sous 14 mois", précise la déclaration.

Des négociations de paix à venir avec le gouvernement afghan

En contrepartie de cette revendication-clé des talibans, ceux-ci s'engagent à bannir tout acte de terrorisme depuis les territoires afghans qu'ils contrôlent et à entamer de véritables négociations de paix avec le gouvernement de Kaboul avec lequel ils refusaient jusqu'ici de parler. Ces négociations interafghanes doivent commencer d'ici le 10 mars, selon l'accord, probablement à Oslo.

"Puisque l'accord est signé aujourd'hui, et que notre peuple est heureux et le célèbre, nous avons arrêté toutes nos opérations militaires dans tout le pays", a fait valoir Kaboul Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans.

Le texte prévoit par ailleurs un échange de milliers de prisonniers entre les Etats-Unis et l'Afghanistan. "Plus de 5000 prisonniers (...) talibans et plus de 1000 prisonniers (parmi les forces afghanes soutenues par Washington) seront libérés d'ici le 10 mars, au premier jour des négociations interafghanes", selon l'accord.

Les Etats-Unis resteront vigilants

Les Etats-Unis "n'hésiteront pas à annuler l'accord" historique avec les talibans si les insurgés ne respectent pas leurs engagements en matière de sécurité et sur des discussions avec le gouvernement de Kaboul, a déclaré Mark Esper, le secrétaire à la Défense américain.

"Si les talibans ne respectent pas leurs engagements, ils perdront leur chance de s'asseoir avec les autres Afghans et délibérer de l'avenir de leur pays", a lancé le chef du Pentagone depuis Kaboul.

Cet accord et la déclaration conjointe américano-afghane sur le retrait des troupes américaines sont "d'importants premiers pas vers un processus de paix gloabal" en Afghanistan, estime l'Union européenne.

"L'occasion actuelle de faire la paix ne doit pas être manquée", et l'UE espère que "des négociations organisées et dirigées par les Afghans commenceront sans délai de manière inclusive et dans l'objectif d'une paix durable", a déclaré dans un communiqué le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.
Me.R. avec AFP