BFMTV

Madrid: manifestation contre le reconfinement partiel

Les manifestants protestent contre de nouvelles restrictions de circulation qui entreront en vigueur lundi dans la capitale espagnole.

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce dimanche à Madrid contre le reconfinement partiel décrété dans certaines zones populaires de la région de la capitale espagnole, en raison de la résurgence de la pandémie de coronavirus.

"Ce n'est pas du confinement, c'est de la ségrégation!", scandaient les manifestants devant le parlement de la région de Madrid. "Ils ne confinent pas les riches", était aussi l'un des slogans des protestaires, où se mêlaient jeunes, retraités et parents avec leur bébé dans la poussette.

La région de Madrid, épicentre de la pandémie en Espagne, a annoncé vendredi une extension des mesures de restrictions à quelques zones, une décision jugée insuffisante par le gouvernement central qui a appelé à les appliquer à toute la capitale.

Un million de personnes concernées par les nouvelles restrictions

A partir de lundi, environ 167.000 habitants supplémentaires ne pourront sortir de leur quartier que pour des raisons précises: aller travailler, se rendre chez le médecin ou emmener ses enfants à l'école, a annoncé devant la presse le numéro deux des autorités de santé de la région, Antonio Zapatero.

Cette extension porte le nombre de personnes affectées par ces restrictions dans la région de Madrid à un peu plus d'un million de personnes sur un total de 6,6 millions. Plus de 850.000 personnes étaient déjà concernées depuis lundi, en particulier dans des quartiers ou des communes modestes du sud de la capitale. Ces personnes ont en revanche le droit de se déplacer dans leur quartier et ne sont donc pas confinées chez elles.

De nombreux manifestants se plaignaient aussi de l'incapacité du gouvernement régional à améliorer le système de santé et à s'attaquer au problème des transports en commun, surchargés, alors que la pandémie de coronavirus a fait plus de 31.000 morts en Espagne.

dossier :

Reconfinement

Mélanie Rostagnat avec AFP Journaliste BFMTV